/news/politics
Navigation

Vaccin inefficace: «la nature a déjoué la science», dit le ministre Barrette

Sante, Gaetan Barrette
Photo Simon Clark / Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, n’est pas surpris outre mesure d’apprendre que le taux d’efficacité du vaccin contre la grippe est de 0 %.

«Pour ceux qui ne connaissent pas ça, c’est stupéfiant, mais pour ceux qui savent un peu comment ça fonctionne, c’est tout à fait possible. Inhabituel, mais possible. La nature a déjoué la science et c’est toujours possible», a déclaré M. Barrette vendredi.

Le ministre a expliqué que le virus de la grippe changeait constamment et qu’il était impossible de prévoir à 100 % la façon dont il évolue, même en effectuant des tests en laboratoire.

«Industriellement, la production d’un vaccin, c’est un peu comme la météo, a imagé M. Barrette. On prend les souches [du virus] qu’on pense qui vont être celles qui vont se promener sur la planète, on les met en laboratoire et on les fait changer de la manière que la nature le fait, ou à peu près, mais si la nature décide de ne pas fonctionner comme on l’a prédit, eh bien là la nature nous bat, ce n’est pas plus compliqué que ça.»

Même si le gouvernement a dépensé plusieurs millions de dollars pour l’achat de vaccins qui se sont révélés inefficaces, le ministre de la Santé a laissé entendre qu’il était impossible, voire ridicule, d’exiger un remboursement de la part des fabricants.

«À ce moment-là, si je suis votre raisonnement, vous devriez poursuivre MétéoMédia à chaque fois que vous avez un accident de la route parce qu’il a neigé, alors qu’ils ont annoncé qu’il ferait beau», a-t-il indiqué.

Gaétan Barrette a fait valoir que la science «a été bonne» au cours des dernières années parce que «depuis qu’on fait des vaccins, on n’est pas mal dans le mille».

«On n’est jamais dans le mille à cent pour cent, mais là, on a eu une circonstance où on n’était vraiment pas dans le mille», a-t-il dit.