/entertainment/music
Navigation

La boucle est bouclée

Marie-Mai et Fred St-Gelais interprétant «Firework».
Source: capture d'écran de la fameuse vidéo Marie-Mai et Fred St-Gelais interprétant «Firework».

Coup d'oeil sur cet article

Quatre jours, plus de 350 000 visionnements et des milliers de gazouillis #getit2katy plus tard, la fameuse reprise de Firework a rejoint son interprète originale.

 
 

 

L’initiateur du projet — Raphaël Gendron-Martin — revient sur cette campagne et hommage à Richard Legault, son ami et collègue décédé en février.

D’autres moyens

En dépit de l’immense campagne de sympathie locale, l’initiative sur les réseaux sociaux n’aura finalement pas suffi. «Après deux, trois jours de campagne acharnée, je me suis rendu compte que nos interventions ne se distinguaient pas des centaines de tweets que Katy Perry reçoit chaque minute de ses millions d’abonnés Twitter. La campagne a eu beaucoup de succès au Québec — et c’est génial —, mais ça aurait pris un coup du hasard pour qu’elle tombe dessus. J’en ai parlé à deux collègues journalistes à Las Vegas qui ont repris le mot-clic, mais ça n’a pas vraiment traversé la frontière.»

Gendron-Martin est donc revenu à des moyens plus traditionnels pour passer son message: en contactant le gérant de l’artiste qui est actuellement en Europe. «Je lui ai envoyé un courriel hier. Je lui ai dit que j’étais un journaliste de Montréal, qu’un de mes bons amis — qui était un fan de Katy venait de décéder et qu’on a cherché une chanteuse de chez nous de reprendre cette chanson qu’il adorait pour ses funérailles. Je n’avais pas d’attentes. Il m’a répondu à 18 h le soir même pour me dire qu’il allait s’assurer qu’elle le visionne.»

Bien qu’il espère un «tweet» de la chanteuse mentionnant la campagne, Raphaël Gendron-Martin considère que la boucle est finalement bouclée; la reprise ayant finalement rejoint son auteure originale. «Peut-être qu’elle va écrire quelque chose après son concert de ce soir et peut-être qu’elle ne le fera pas, mais ça demeure une mission accomplie. C’est #getit2katy: lui faire prendre connaissance de la vidéo, mais aussi de l’histoire de Richard, de notre ami.»

À suivre?

Bien que le journaliste du Journal de Montréal lance qu’il pourrait profiter d’une nouvelle tournée canadienne de la chanteuse pour pousser #getit2katy à son paroxysme, Raphaël Gendron-Martin porte maintenant son attention vers Montreal Concerts, le site de Richard Legault. En compagnie d’un collectif de proches du mélomane défunt, Gendron-Martin envisage un hommage à Richard Legault qui deviendra la mise à jour finale du portail.

À propos de la fameuse reprise

Dans les jours précédant les funérailles, des amis mélomanes du défunt désiraient organiser une prestation de Firework de Katy Perry, une chanson que Richard Legault adorait.

Le collectif a donc rejoint Marie-Mai par texto deux jours avant les funérailles.

Quelques minutes plus tard, l’interprète — qui est actuellement aux États-Unis en compagnie de son conjoint et collaborateur Fred St-Gelais — a répondu qu’elle allait tenter le coup.

Le lendemain, Gendron-Martin recevait cette vidéo qui a tout d’abord été diffusée au cours des funérailles samedi dernier avant de se répandre sur le web le lendemain.