/news/currentevents
Navigation

La colère des Gaspésiens ne dérougit pas envers Jeff Fillion

Le député Philip Toone a porté plainte contre l’animateur vedette au CRTC et au Conseil de presse

La colère des Gaspésiens ne dérougit pas envers Jeff Fillion
Photo d'Archives

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI- Le député de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Philip Toone, ne dérougit pas des propos tenus la semaine dernière par Jeff Fillion sur les ondes de NRJ 98,9, si bien que le représentant néodémocrate a officiellement porté plainte contre l’animateur vedette au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) et au Conseil de presse du Québec.

Commentant la hausse des tarifs d'Hydro-Québec, attribuable en partie à la filière éolienne présente dans l’Est-du-Québec, Fillion a déclaré à son émission du midi que «La Gaspésie, s'ils n'ont pas de jobs, soit qu'ils déménagent ou ben ils crèveront, c'est-tu assez clair?». Rapidement véhiculée sur les réseaux sociaux, cette déclaration lui a valu une multitude de réactions négatives, forçant ce dernier à s’excuser de son choix de mots pour exprimer sa pensée sur le sujet.

Par voie de communiqué, M. Toone indique que l’animateur a fait preuve de mépris envers les Gaspésiens et démontre une flagrante méconnaissance des infrastructures de production d’électricité. «Il perpétue des idées rétrogrades sur l’économie du Québec et sur le rôle que jouent les régions. M. Fillion entretient des stéréotypes et des idées fausses sur les régions dites éloignées et les gens qui y vivent», déplore-t-il. En plus du CRTC et du Conseil de la presse, le député a également écrit au propriétaire de la station radiophonique de Québec, Bell Média, exigeant que Fillion soit sanctionné. «Connaissant son passé, je doute fort que des excuses de sa part soient sincères ou changent quoi que ce soit à son comportement», ajoute Philippe Toone.

Duhaime aussi visé par Toone

Ce dernier a également écrit à Cogeco afin de dénoncer les propos de l’animateur du FM 93, Éric Duhaime, qui soutenait ceci au début du mois: «La Gaspésie, ça ne fonctionne pas, il y a beaucoup trop de distances, et beaucoup trop peu (sic) de population, ni assez de ressources locales pour justifier les subventions qu’elle reçoit présentement. Il faut que la Gaspésie arrête de demander au reste du Québec de la faire vivre», en plus de faire l’acquisition du nom de domaine www.fermonslagaspesie.com.

Éric Duhaime
La colère des Gaspésiens ne dérougit pas envers Jeff Fillion
Photo d'Archives

«Heureusement pour Cogeco, les dirigeants ont eu la très bonne idée d’adjoindre à M. Duhaime une coanimatrice qui connait les régions, l’ex-député de Bonaventure, Nathalie Normandeau. Elle contrebalance ces propos peu réfléchis. Les médias des grands centres devraient plus souvent donner la parole aux gens qui connaissent véritablement les régions afin de donner un portrait plus juste de celles-ci», croit le député fédéral.

Fortin ne portera pas plainte au CRTC

S’il avait songé à porter également plainte au CRTC, le chef de Forces et démocratie, Jean-François Fortin, a finalement enterré la hache de guerre avec Jeff Fillion. Les deux hommes ont discuté de leurs positions respectives sur les ondes de NRJ, lundi midi, alors que l’animateur a expliqué qu’il ne souhaitait évidement pas la mort des Gaspésiens, mais bien un débat sur l’interventionnisme de l’État dans les régions du Québec.

Le député de Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia a finalement accepté les excuses de Fillion, qui dit avoir reçu des menaces de Gaspésiens au cours de la fin de semaine.

*****

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions? Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: jdm-opinions@quebecormedia.com .