/investigations/taxes
Navigation

Le gaz naturel plus économique

gas pipeline
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Si les recommandations du rapport Godbout sont retenues par le ministre des Finances, il sera encore plus avantageux au Québec de chauffer les maisons et l’eau au gaz naturel.

Si les recommandations du rapport Godbout sont retenues par le ministre des Finances, il sera encore plus avantageux au Québec de chauffer les maisons et l’eau au gaz naturel.

C’est déjà le cas. En décembre dernier, notre Bureau d’enquête révélait que, sans les appareils électriques et uniquement pour le coût du chauffage et de l’eau chaude d’un bungalow de 158 m2, il y avait une différence de 279 $ par année entre le gaz naturel et l’électricité. Ces chiffres avaient été confirmés par Gaz Métro et Hydro-Québec.

Pour un bungalow consommant 26 500 kWh, le rapport Godbout propose d’augmenter la facture d’électricité de 293 $, sans compter la taxe de vente qu’il veut porter à 16 %, alors que l’électricité vendue par Hydro-Québec est déjà la plus taxée au Canada avec un taux de 15 %.

Même si le gaz naturel distribué au Québec est le plus cher en Amérique du Nord, 30 % plus cher qu’à Ottawa, Toronto ou Boston, un propriétaire de maison avec un chauffage central au gaz bénéficie maintenant d’un avantage de plusieurs centaines de dollars par année sur les tarifs offerts par la société d’État.

Taxer encore l’énergie verte

L’ancien coprésident de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec, Normand Mousseau, est abasourdi par les recommandations du rapport Godbout.

Normand Mousseau
ex-coprésident de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec
Photo Le Journal de Montréal, Michel Morin
ex-coprésident de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec

«Pourquoi on taxerait l’électricité verte? Ne s’agit-il pas d’une énergie qu’on appelle renouvelable?» a-t-il déclaré à notre Bureau d’enquête.

De fait, le rapport Godbout propose d’augmenter les revenus d’Hydro-Québec et du gouvernement de 1,2 G$, soit un montant presque aussi important que l’augmentation de la taxe de vente avec 1,3 G$. Avec une augmentation du coût de l’électricité patrimoniale de 2,8 à 3,8 cents le kWh, le propriétaire d’un bungalow pourrait, si les recommandations sont adoptées, voir augmenter sa facture d’électricité de 14 %. On sait que les clients ­d’Hydro-Québec ont subi, avec l’augmentation annoncée pour le 1er avril, une augmentation de leurs tarifs de près de 10 % au cours des trois dernières années.

Marc-Olivier Moisan-Plante
«Avec leur proposition de taxer davantage l’électricité, on taxe le chauffage et le coût de l’eau chaude qui sont des biens essentiels qu’on peut difficilement comprimer.»
Analyste en énergie de l'Union des consommateurs
«Avec leur proposition de taxer davantage l’électricité, on taxe le chauffage et le coût de l’eau chaude qui sont des biens essentiels qu’on peut difficilement comprimer.»

Un bien essentiel

«C’est tout à fait irresponsable», soutient de son côté l’analyste de l’Union des consommateurs Marc-Olivier Moisan-Plante. «Avec leur proposition de taxer davantage l’électricité, on taxe le chauffage et le coût de l’eau chaude qui sont des biens essentiels qu’on peut difficilement comprimer.» Selon Hydro-Québec, 73 % de la facture d’électricité d’un bungalow est consacrée au chauffage de la maison et à l’eau chaude.

PRIX DU GAZ NATUREL EN AMÉRIQUE DU NORD

C’est au Québec que le prix du gaz est le plus élevé en Amérique du Nord, mais il est moins cher que l’électricité pour chauffer une maison.

Montréal 70¢ / m3

Toronto 52¢ / m3

Ottawa 52¢ / m3

Boston 52¢ / m3

New-York 38¢ / m3

Source : Gaz Metro