/news/education
Navigation

Le journaliste du FM 93 Jean-Simon Bui penche du côté des carrés verts

Le journaliste du FM 93 Jean-Simon Bui penche du côté des carrés verts

Coup d'oeil sur cet article

C’est de notoriété publique, le FM 93 penche du côté des carrés verts et des étudiants qui veulent assister à leurs cours.
 
On peut penser aux positions très tranchées du morning man Sylvain Bouchard, d’Éric Duhaime et de Gilles Parent. Alors, qu’en général, les journalistes ont comme mission de rapporter les nouvelles de façon objective, il semble que le journaliste Jean-Simon Bui n’a pas lu le mémo.
 
Plus tôt cette semaine, le journaliste et co-animateur du matin Jean-Simon Bui a écrit un message public à des étudiants contre la grève, dans laquelle il les invitait à l’informer s’ils sont témoins d’irrégularités ou de bizarreries dans les votes des associations étudiantes.
 
 
 
Pour les inciter à le contacter, Jean-Simon Bui termine son message en écrivant : «Nous sommes de votre côté!». Au diable, l’objectivité.
 
Le blogue La Clique du Plateau a diffusé le message. Une soixantaine de personnes ont commenté cette publication, pour plusieurs, de façon confidentielle.
 
«FM93, rigueur journalistique et objectivité sont 3 termes qui ne vont pas du tout ensemble», a d’ailleurs écrit Peste Noire.
 
Joint par courriel, le directeur des programmes du FM 93 Pierre Martineau a affirmé avoir parlé à son journaliste.
 
«Jean-Simon Bui a deux chapeaux. Il est co animateur de l'émission du matin ET journaliste. Hier, il s'est laissé emporter par ses émotions.»
 
«Il est jeune et affamé mais a manqué de recul. On a réglé ça avec lui!»
 
Lors de ses reportages en ondes, lundi matin à l’Université Laval, Jean-Simon Bui a dit avoir été bousculé par des manifestants. Un de ses collègues s’est fait lancer un café.
 
M. Bui s'est défendu sur les médias sociaux en disant qu'il est un journaliste d'opinion.