/news/provincial
Navigation

Projet d’envergure à Lévis: camping de luxe pour les snowbirds

Gilles Bélanger de Gestion AJL
Photo Le Journal de Québec, Jean-François Desgagnés Gilles Bélanger de Gestion AJL croit que son projet saura plaire aux snowbirds qui reviennent chaque printemps.

Coup d'oeil sur cet article

Un terrain de camping de luxe sera construit sur la Rive-Sud de Québec au coût de 28,9 M$ pour accueillir les snowbirds qui passent l’hiver en Floride.

Gestion AJL vient d’amorcer les travaux de construction du Camping International qui consistent en l’aménagement de 371 emplacements vendus selon la formule des condominiums à des propriétaires de VR qui ne désirent plus entretenir de maison au Québec, mais qui souhaitent tout de même y avoir un pied-à-terre.

Jusqu’à présent, 85 emplacements ont été vendus à un prix pouvant atteindre 85 000 $. Ce projet est réalisé dans le secteur de Saint-Étienne, à Lévis, à proximité de Méchoui international que détient également Gestion AJL.

Selon le promoteur, Gilles Bélanger, pas moins de 200 personnes ont laissé leurs coordonnées sur une liste d’acheteurs potentiels.

«C’est un projet unique au Québec, mais qui existe en Floride. Nous avons eu beaucoup de commentaires favorables en participant à différents salons de VR.»

Le terrain de camping d’une superficie de 46 hectares possédera une piscine, un golf de quatre trous et un sentier pédestre de 12 km.

«Les gens vont pouvoir vendre leur maison pour habiter le camping de six à sept mois par année et voyager l’hiver. Ils pourront vivre à l’année dans leur campeur», a indiqué M. Bélanger.

Sur chaque emplacement, il y aura une terrasse de ciment, une entrée asphaltée et un cabanon d’une valeur d’environ 16 000 $ qui pourra être transformé autant en salle de cinéma maison qu’en cuisine ou en garage pour la voiturette de golf, selon les désirs de l’occupant.

Une part importante de l’investissement ira dans la construction d’un réseau indépendant d’aqueduc et de traitement des eaux usées. Les travaux seront réalisés au cours des trois prochaines années. Toutefois, la phase I, qui comprend 137 terrains, sera prête dès juillet 2015.

«Ce qu’on offre, ce sont des vacances à l’année. Les frais communs serviront à entretenir le site, à couper le gazon, à entretenir les haies, à ramasser les ordures ménagères deux fois par semaine, à s’occuper de la récupération, de la piscine et des spas. Ce sera un coin de paradis pour les propriétaires de véhicules récréatifs et de roulottes», a ajouté M. Bélanger.

Ce projet d’envergure, qui est situé à cinq minutes des ponts, près du chemin Saint-Grégoire, devrait créer environ 25 emplois.