/opinion/blogs
Navigation

Gérard Deltell fait le saut au fédéral

CAQ, Deltell
Photo Le Journal de Québec, Simon Clark

Coup d'oeil sur cet article

Ce qui était devenu un secret de polichinelle sera finalement officialisé au cours des prochaines heures.  Le député caquiste dans Chauveau, Gérard Deltell, annoncera mardi matin à 9h30 qu'il quitte la Coalition avenir Québec pour tenter sa chance avec les Conservateurs de Stephen Harper.

La rumeur courait depuis plusieurs mois déjà, le principal concerné n'avait même pas caché son intérêt, il avait avoué être en réflexion.  Un an jour pour jour après avoir été réélu au provincial, il annoncera donc qu'il sera candidat à l'investiture du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent.

Il s'agit de l'ancienne circonscription de l'ex-ministre conservatrice Josée Verner, qui avait été battue lors de la vague orange par la néo-démocrate Alexandrine Latendresse qui a récemment confirmé qu'elle ne sera pas de la course lors des prochaines élections.

Connaissant Gérard Deltell, je n'ai aucun doute qu'il renoncera à sa prime de départ même s'il n'est pas indépendant de fortune.  Il ne fera pas un Yves Bolduc de lui-même qui ne s'est pas gêné d'encaisser son allocation de transition même s'il avait un travail assuré comme médecin en quittant la politique.  

Par contre, son départ forcera quand même la tenue d'une élection complémentaire dans Chauveau, évaluée à près d'un demi-million de dollars.    Cet élément a certainement joué un rôle dans la balance des pour et des contre lors de sa réflexion.  Mais de toute évidence, il n'a pas fait le poids devant son désir de faire le saut avec les Conservateurs, un rêve de jeunesse.  Dès l'âge de 17 ans, Gérard Deltell avait sa carte de membre du Parti progressiste-conservateur, carte qu'il a conservée jusqu'à ce qu'il devienne journaliste.

Ce sera certainement un grand soulagement mardi matin pour Gérard Deltell.  Les derniers mois n'ont pas dû être évidents.  Il était un peu entre deux chaises, une situation inconfortable.  Le défi demeure grand pour lui.  Il doit se faire élire pour un nouveau parti dans une autre circonscription.  Même si sa cote de popularité est élevée, en politique, ce n'est jamais gagné d'avance.

MISE À JOUR:

Comme prévu, à 9h30 ce matin, Gérard Deltell a annoncé qu'il quittait la CAQ et sera candidat à l'investiture dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent pour le Parti conservateur.

Gérard Deltell renonce par le fait même à son allocation de transition évaluée à 114 mille dollars.  Il renonce également à son fonds de pension pour les 15 prochaines années, soit 388 mille dollars.  Il laisse donc sur la table près de un demi million de dollars, ce qui compensera pour le coût de l'élection complémentaire qui devra avoir lieu dans son ancienne circonscription, celle de Chauveau.
 
Il a également précisé qu'il est contre le registre des armes d'épaule, mais qu'il a dû se rallier au sein du caucus caquiste puisque c'était une décision d'équipe.

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante: