/entertainment/tv
Navigation

Québec et la Première Guerre mondiale

Une série documentaire sera présentée à ICI Radio-Canada Télé

Québec et la Première Guerre mondiale

Coup d'oeil sur cet article

Ils étaient jeunes et rêvaient d’aventures. La série documentaire Québec s’en-va-t’en guerre, présentée à partir du 5 mai, sur ICI Radio-Canada Télé, raconte l’histoire de ces milliers de jeunes Québécois qui ont sacrifié leurs vies lors de la Première Guerre mondiale.

Cette série de quatre épisodes d’une demi-heure a pour objectif de montrer un volet méconnu de l’histoire militaire canadienne.

«Mon souhait était de mettre en lumière et de remémorer à tous l’importance de la Ville de Québec pendant la Première Guerre mondiale. C’est le récit de jeunes gens d’ici qui se sont enrôlés par devoir ou nécessité et qui ont su relever avec héroïsme et courage ce défi lourd de sacrifices», a expliqué le producteur et réalisateur Jean-Pierre Dussault, hier, lors d’un visionnement de presse.

Pour l’historien Carl Pépin, Québec s’en-va-t’en guerre comble un manque flagrant.

«On ne retrouvait rien sur la nature de l’engagement des Québécois dans ce conflit et c’est quelque chose qui me révoltait. On a une histoire, c’est la nôtre et elle nous appartient», a-t-il fait savoir.

Quatre épisodes

Dans le premier épisode, qui sera diffusé le 5 mai, on peut voir des films d’époque des premiers aménagements construits, en 1914, sur ce qui deviendra la base militaire de Valcartier.

On voit aussi des soldats québécois embarquer, dans le port de Québec, sur des navires qui les amèneront sur les champs de bataille d’Europe.

«Je savais qu’il existait des images d’archives, mais jamais comme celles-là. C’est impressionnant», a fait remarquer le réalisateur Jean-Pierre Dussault, qui a trouvé ces films et photos, dans les collections du Musée de la Citadelle de Québec, au Musée canadien de la guerre à Ottawa et par l’entremise de collectionneurs.

Le premier épisode aborde l’entrée en guerre du Canada, le recrutement et la naissance du 22e Bataillon qui, en 1921 deviendra le Royal 22e Régiment.

Le deuxième épisode raconte les grandes batailles, dont celle de Courcelette, en France, qui a permis au bataillon québécois d’être reconnu.

Le troisième épisode présente les efforts de guerre de la population et l’histoire des usines d’armement québécoises.

Le quatrième et dernier épisode est consacré à la fin de la guerre et au retour des soldats, accueillis comme des héros, mais diminués physiquement et psychologiquement.

Québec s’en-va-t’en guerre sera présenté tous les mardis, du 5 au 26 mai, à 19 h 30, sur les ondes d’ICI Radio-Canada Télé.