/slsj
Navigation

Les meilleurs hôtes pour écouter le soccer

Les enseignants de l'option soccer à l'école secondaire Camille-Lavoie d'Alma, André Robichaud (à gauche) et Robin Goderre (à droite), étaient les hôtes de la soirée soccer, hier soir, chez Espace-Soccer.
Photo thomas verret Les enseignants de l'option soccer à l'école secondaire Camille-Lavoie d'Alma, André Robichaud (à gauche) et Robin Goderre (à droite), étaient les hôtes de la soirée soccer, hier soir, chez Espace-Soccer.

Coup d'oeil sur cet article

Des amateurs du ballon rond s’étaient donné rendez-vous, hier soir, à la boutique Espace-Soccer d’Alma, pour regarder sur écran géant le match retour opposant l’Impact de Montréal au Club América en finale de la Ligue des champions de la CONCACAF.

En plus d’assister à la partie la plus importante de l’histoire du onze montréalais dans une ambiance des plus festives, les gens venaient aussi en aide financièrement à une quinzaine de jeunes du secondaire qui vont participer à un voyage à Barcelone, en avril 2016.

«On part au mois d’avril de l’année prochaine et on s’en va là-bas de sept à dix jours pour que les jeunes goûtent à un autre niveau de soccer, précise l’un des enseignants de l’option soccer à l’école Camille-Lavoie, Robin Goderre. On sait que c’est un tournoi masculin. Si on est capable d’embarquer nos filles à l’intérieur de l’équipe masculine, alors dans ce cas-ci, nous jouerons le tournoi avec une équipe mixte sinon on va aller dans un autre forfait qui va être d’offrir aux jeunes un camp d’entraînement avec des entraîneurs qualifiés.»

Autant les élèves, qui sont âgés de 14 ans à 16 ans, que leurs accompagnateurs, ont hâte de vivre cette expérience dans une ville qui abrite l’un des plus grands clubs de soccer au monde, le FC Barcelone, et l’un des meilleurs joueurs de la planète, Lionel Messi.

«On va en Espagne pour l’expérience et pour le côté voyage. On va notamment pouvoir faire une visite du stade de Barça et il y a d’autres activités qui sont prévues également», précise un autre enseignant, André Robichaud.

Travail de longue haleine

Au total, c’est un montant de 2300 $ qui doit être amassé en une quinzaine de mois alors que les différents moyens de financement ont été entrepris un an et demi à l’avance.

«Les jeunes ont travaillé fort en faisant différentes activités.

«On a organisé un souper spaghetti, on est allé emballer chez Maxi à deux reprises et on vend aussi des cartes cadeaux de différentes grandes chaînes de magasins», a énuméré M. Robichaud.

Cette idée de voyage est venue de la part de Benoît Lavoie, un enseignant de l’option soccer et propriétaire d’Espace-Soccer.

Ce dernier était toutefois absent, hier, car il était sur place, au Stade olympique, pour assister à la rencontre entre l’Impact de Montréal et le Club América.

«C’est vers la fin de leur secondaire donc, pour eux, c’est un peu comme une récompense.

«C’est pas mal leur aboutissement», souligne pour sa part M. Goderre.