/finance/news
Navigation

Avez-vous les moyens d’acheter une résidence?

Bloc maison
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Les finances de nombreux nouveaux propriétaires empoisonnent leur existence.

Pour éviter que votre maison ne se transforme en prison dorée ou, pire, de vous retrouver un jour devant un conseiller de l’ACEF ou un syndic, il faut se poser quelques questions clé avant d’acheter.

Ville ou banlieue ?

Même si une maison en ville se vend plus cher, la vie en banlieue est souvent plus dispendieuse! Par exemple, Luc Gagnon et Pierre-Olivier Pineau, de HEC Montréal, ont démontré qu’un couple avec deux enfants vivant en ville avec une seule voiture peut acheter une maison de 210 000 $ plus cher (en ville) que le même ménage ayant choisi la banlieue et deux autos. S’ils roulent 20 000 km par année, ça équivaut à une hypothèque de 160 000 $.

Comment vais-je vivre ?

Êtes-vous un voisin gonflable qui s’ignore? Si une grosse voiture, une belle maison dans un quartier chic, c’est votre truc, arrangez-vous pour en avoir les moyens. Et sachez que la sécurité d’emploi, c’est un mirage. Le salon d’apparat, l’escalier monumental, le grand terrain, le garage à deux places, le powder room, le walk-in format gymnase, le cellier, le super aménagement paysager, est-ce si important? Plus vous ajoutez de pieds carrés de terrain et de planchers, plus ça coûte cher en assurance, en entretien et en taxes. Pensez petit.

Budgétez

Prenez toutes vos dépenses mensuelles et annuelles et faites un budget. Prévoyez un montant pour les urgences couvrant trois mois de revenus, que vous mettrez dans un compte d’épargne ou un CELI.

Ne croyez pas la banque

C’est une bonne idée d’obtenir une hypothèque préapprouvée par votre institution financière. Mais fixez-vous un prix plafond 20 % inférieur au montant accordé par la banque. Car elle ne tient pas compte d’une foule de dépenses qui grèveront votre budget.

Normalement, le coût de votre logement (hypothèque, taxes, chauffage, projets d’entretien, de rénovation) ne doit pas dépasser 32 % de votre revenu mensuel brut; s’ajoutent l’électricité, l’assurance, les télécommunications...

Autre calcul: le remboursement de toutes vos dettes ne devrait pas dépasser 40 % de votre budget mensuel (maison, auto, cartes de crédit, marges de crédit, prêt étudiant...). Si vous voulez utiliser le RAP, il faudra ajouter le remboursement de votre REER en sus des autres dettes. Et si vous achetez un condo, sachez que les frais de copropriété augmentent chaque année.

Tenez compte des imprévus

Acheter une maison ou un condo, même neuf, entraîne des dépenses imprévues à l’achat: droits de mutation (taxe de bienvenue), honoraires du courtier en prêt hypothécaire ou commission de l’agent d’immeuble, frais d’inspection (300 $), certificat de localisation, assurance titres, notaire (500 $), déménagement, analyse de l’eau d’un puits, frais de vérification de fosse septique...

S’ajoutent réparations, frais de branchement (Hydro, internet, câble, etc.), outils, souffleuse (1000 $), pelles, habillage des fenêtres (30 $ à 500 $ la fenêtre), déshumidificateur (300 $), électroménagers, meubles de jardin, système d’irrigation, terrasse, contrat de déneigement ou de pelouse (300 $ à 500 $, annuel). Pour la piscine: attendez-vous à une facture moyenne de 10 000 $ pour l’achat (clôture incluse) et de 700 $ annuellement pour l’entretien et le chauffage.

 

Ressources

Guides:

Aide-mémoire SCHL:

Budgets en ligne:

 

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.