/news/health
Navigation

Les films en 3D sont bénéfiques pour le cerveau

Les films en 3D sont bénéfiques pour le cerveau
Photo Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

Étonnamment, regarder la prochaine superproduction américaine en 3D pourrait avoir des effets bénéfiques sur la santé de notre cerveau. Selon une nouvelle étude que relaie le quotidien britannique The Guardian, ce type de film permettrait d’accroître la puissance de notre cerveau.

Étonnamment, regarder la prochaine superproduction hollywoodienne en 3D pourrait avoir des effets bénéfiques sur la santé de votre cerveau. Selon une nouvelle étude que relaie le quotidien britannique The Guardian, ce type de film permettrait effectivement d’accroître la «puissance de notre cerveau».

Les chercheurs Patrick Fagan de la Goldsmiths University et Brenden Walker du Thrill Laboratory ont découvert qu’après avoir visionné un film en 3D, les capacités cognitives des spectateurs avaient augmenté de 23%.

Selon l’étude, le temps de réaction des participants s’était de plus amélioré de 11%. Cette amélioration était cinq fois plus importante que chez les téléspectateurs qui avaient regardé le film en 2D.

«Ces résultats sont plus significatifs que l’on pourrait le croire, a expliqué le neuroscientifique Patrick Fagan au Guardian. C’est un fait que les gens vivent plus longtemps et qu’un déclin notable dans la fonction cognitive cérébrale s’observe avec l’âge, ce qui peut nuire à la qualité de vie future.»

«Les premiers résultats de cette étude indiquent que les films en 3D pourraient potentiellement jouer un rôle pour ralentir ce déclin», a-t-il expliqué. Le chercheur considère ainsi qu’il est primordial de s'intéresser à la question et de développer de nouveaux moyens afin d’améliorer le fonctionnement et la santé du cerveau.

Les scientifiques estiment d’ailleurs que les films en 3D pourraient contribuer à améliorer le travail des chirurgiens et les performances de certains athlètes qui pratiquent des activités nécessitant des fonctions cognitives exceptionnelles, comme les joueurs de tennis et les boxeurs.

Engagement émotionnel

L’étude démontre aussi que le taux d’engagement émotionnel bondit de 7% chez les spectateurs lorsqu'ils visionnent un film en 3D. Ces résultats contredisent ceux obtenus dans le cadre d’une autre étude menée en 2011 à l’Université d’État de Californie.

Cette dernière soutenait que la 3D ne permettait pas aux téléspectateurs de ressentir des émotions plus intenses et qu’elle ne présentait aucun avantage réel par rapport au 2D. L’étude américaine affirmait aussi que la technologie 3D n’offrait pas une expérience plus immersive aux cinéphiles.