/sports/others
Navigation

Coupe mondiale benjamine: le soccer féminin à l’honneur à Laval

La coupe mondiale benjamine débute dès vendredi

Coup d'oeil sur cet article

Le PEPS de l’Université Laval sera le théâtre de la Coupe du monde benjamine (11,12 et 13 ans) de soccer féminin du 5 au 12 juin.

La Coupe du monde du réseau des établissements français à l’étranger réunira 17 délégations provenant de 10 pays. La France, l’Italie, la Norvège, l’Espagne, la Chine, les Émirats arabes, le Sultanat d’Oman (Mascate), le Liban et le Canada seront au rendez-vous.

«On voulait souligner le 25e anniversaire du collège Stanislas, mais le défi était de taille, a expliqué le directeur du collège Gérald Bennetot-Deveria. Il n’y avait pas de soccer au Collège. La moitié de nos joueuses n’avait jamais touché à un ballon. On devait trouver 12 filles parmi les 25 de l’école nées en 2001, 2002 et 2003.»

«On rêve maintenant d’envoyer une équipe en France en 2019 lors de la prochaine Coupe du monde, de poursuivre le directeur du collège de 420 élèves. On veut faire émerger le soccer.»

Le collège Stanislas est un établissement privé qui offre une double formation, soit le diplôme d’études secondaires et le baccalauréat français. Mixte, la Coupe du monde s’est déroulée en Afrique du Sud et au Brésil lors des deux premières éditions.

Marraine

Championne canadienne en titre, la formation féminine du Rouge et Or de l’Université Laval est la marraine d’honneur de l’événement. On a aussi pigé au sein du Rouge et Or pour dénicher une entraîneure.

Rachel Collard travaille avec les filles depuis janvier à raison d’un seul entraînement par semaine. «On a débuté à la base, mais les filles apprennent vite, a mentionné Collard. Nous avons eu peu de temps, mais tout le monde est très motivé. La majorité des filles n’avaient jamais joué, mais elles ont embarqué à fond dans le projet.»

«On ne s’attend pas de gagner, loin de là, de poursuivre Collard dont la carrière universitaire est terminée. L’objectif est d’offrir aux filles une expérience qui va les marquer pour la vie.»

Toutes les joueuses seront présentes à Montréal le 9 juin à l’occasion du match de la Coupe du monde entre le Brésil et la Corée du Sud. Elles assisteront également au match entre le Rouge et Or et l’Université Nebraska le lendemain au PEPS.