/news/education
Navigation

Parachute doré de 750 000 $ pour l'ex-rectrice de l'Université McGill

Heather Munroe-Blum
Photo d'Archives La retraite anticipée a été lucrative pour l’ancienne rectrice de l’Université McGill Heather Munroe-Blum.

Coup d'oeil sur cet article

Heather Munroe-Blum a eu droit à un parachute doré de plus de 750 000 $ depuis qu'elle a quitté son poste de rectrice de l'Université McGill, a appris notre Bureau parlementaire.

Mme Munroe-Blum avait droit à une «année de ressourcement» payée plein salaire au terme de son mandat de principale et vice-chancelière de McGill, qui s'est terminé à l'été 2013.

Elle a passé cette année sabbatique à l'Université de Stanford, au cœur de la Silicon Valley californienne, comme chercheuse invitée.

Durant cette période, McGill lui a versé une rémunération de base de 358 173 $, à laquelle s'ajoutent des avantages de 46 028 $. Heather Munroe-Blum s'est également fait rembourser 38 028 $ de frais et allocations par l'université québécoise.

Retraite anticipée

Elle devait revenir enseigner à la Faculté de médecine de l'Université McGill en 2014-2015. L'ancienne rectrice a plutôt opté pour la retraite anticipée, ce qui lui a donné droit à une année de salaire additionnelle.

Comme Le Journal le révélait en mars dernier, la majorité des professeurs des universités québécoises bénéficient d'une compensation forfaitaire lors d'un départ prématuré avant l'âge normal de la retraite.

«Si vous prenez une retraite avant 65 ans, vous avez une année de payée», précise au Bureau parlementaire le vice principal aux communications de l'établissement, Olivier Marcil. Il ajoute que cette mesure est un «incitatif au départ à la retraite».

Pour cette année de retraite anticipée, Heather Munroe-Blum a reçu son salaire de base de rectrice (358 173 $). Elle a rompu ses liens d'emploi avec l'Université McGill il y a quelques jours à peine.

«À partir de maintenant, elle touchera le régime de pension qui était prévu à son contrat», insiste M. Marcil.

Heather Munroe-Blum

Salaire annuel de base comme rectrice 358 173 $

46 028 $ Autres avantages

Allocations et frais remboursés en 2013-2014 38 028 $

Dépenses élevées

Durant son règne comme rectrice, Mme Munroe-Blum a fait les manchettes pour ses notes de frais somptuaires. Le Journal a révélé qu'elle s'est fait rembourser 1,2 million de dollars de dépenses par McGill au cours de son mandat de 10 ans, de 2003 à 2013.

En 2012, l'Université lui avait redonné une somme de 16 847 $ pour l'entretien de sa résidence personnelle. Cette année-là, Mme Munroe-Blum avait également réclamé un montant de 83 663 $ pour des billets d'avion et 20 244 $ pour son hébergement.

Les hauts dirigeants universitaires sur la sellette

Le recteur Michael Goldbloom aurait eu droit à un parachute doré de deux années de salaire – une somme de près de 650 000 $ – au terme de son mandat à l'Université Bishop’s, a révélé récemment Le Journal. Le principal de la plus petite université du réseau a finalement renoncé à une partie de son indemnité de départ.

D’autre part, la bonification des règles d'après-mandat des hauts dirigeants de l'Université Laval a soulevé l'ire du ministre de l'Éducation. Selon le FM93, les nouvelles mesures votées par le conseil d'administration en novembre permettront à huit dirigeants de toucher 1,4 M$ de plus sur six ans. L'Université dit que les nouvelles règles représentent plutôt des économies de 75 000 $ par année.

Quant à la rectrice de l’Université de Sherbrooke, elle s’est fait rembourser sa cotisation et plusieurs formations à la Chambre des notaires sur son allocation de dépenses, a révélé Le Journal. L’an dernier, près de 80 % des dépenses réclamées par Luce Samoisette ont servi à payer son accréditation professionnelle et des séances de mise à niveau à la Chambre des notaires du Québec.

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.