/misc
Navigation

Patrick Bruel est prêt pour les Plaines

Le chanteur français était prêt à laisser des millions à Vegas pour jouer à Québec

Patrick Bruel, qui était encore à Las Vegas dimanche, est arrivé à Québec lundi en toute fin de soirée, à bord d'un vol en provenance de Toronto. Il foulera la scène Bell sur les Plaines dès 21h mardi soir, le jour même de la Fête nationale française.
Photo Journal de Québec, Simon Clark Patrick Bruel, qui était encore à Las Vegas dimanche, est arrivé à Québec lundi en toute fin de soirée, à bord d'un vol en provenance de Toronto. Il foulera la scène Bell sur les Plaines dès 21h mardi soir, le jour même de la Fête nationale française.

Coup d'oeil sur cet article

Patrick Bruel ne bluffe pas quand il affirme qu’il avait très envie de jouer sur les plaines d’Abraham. Ce concert lui tient tellement à cœur qu’il était prêt à tourner le dos à la chance de gagner plusieurs millions de dollars dans un tournoi de poker, à Las Vegas, pour chanter devant ses milliers de fans québécois, mardi soir.

Mordu du poker, Patrick Bruel participe depuis la semaine dernière au World Series of Poker, un important tournoi réunissant 6420 joueurs. La star faisait partie d’un groupe de 237 joueurs toujours en lice quand il a été éliminé au terme d’un parcours exceptionnel, dimanche.

S’il avait survécu, il aurait tout de même abandonné la compétition pour s’envoler vers Québec, lundi. Or, à cette étape, Bruel était tout prêt d’une place en finale, où chaque joueur est assuré d’une bourse variant entre 1 et 7 millions $.

«Des Québécois qui l’ont croisé à Vegas lui ont demandé s’il allait annuler son show à Québec. Il leur a dit qu’il n’en était pas question et que ça aurait été du jamais vu au World Series of Poker», indique son attachée de presse québécoise, Narimane Djoumandji.

 

Patrick Bruel, qui était encore à Las Vegas dimanche, est arrivé à Québec lundi en toute fin de soirée, à bord d'un vol en provenance de Toronto. Il foulera la scène Bell sur les Plaines dès 21h mardi soir, le jour même de la Fête nationale française.
Photo Le Journal de Québec, Daniel Mallard

Il adore Québec

Bruel est donc arrivé tard lundi soir, à Québec, une ville qu’il adore et qu’il a visitée à de nombreuses reprises pour chanter, notamment au Colisée Pepsi. Des séjours qui lui ont permis de découvrir les bonnes tables de la capitale.

Mais il est aussi venu en touriste avec ses deux enfants, en février 2014.

«J’ai forcément vu la ville différemment. Nous sommes allés à l’hôtel de glace, faire du traineau à chiens, visiter l’hôtel Wendake et ils nous avaient expliqué leur histoire. C’était un moment formidable», a confié Bruel lors d’un entretien récent avec Le Journal.

«Le plus beau cadeau»

Le chanteur gardera aussi des souvenirs précieux de sa visite cette semaine. En plus de chanter devant des dizaines de milliers de personnes sur les Plaines, il recevra le prix Miroir de la Renommée du Festival d’été et pourra voir le concert des Rolling Stones, mercredi.

«Il faut que les gens viennent faire la fête. De couronner ainsi deux ans de tournée et trente ans de complicité, c’est juste le plus beau cadeau que vous pouviez me faire», clame-t-il.

«Jouer entre les Foo Fighters et les Stones, qu’est-ce que tu peux rêver de mieux?»

Patrick Bruel montera sur la scène des plaines d’Abraham, mardi soir, à 21h. En première partie, on verra Ariane Moffatt.