/misc
Navigation

«Les Stones en mettront plein la vue»

Les employés du FEQ et l’équipe technique du mythique groupe travaillent fort pour que tout soit parfait mercredi soir

MUSIC-ROLLINGSTONES/
REUTERS Rien n’a été laissé au hasard pour le spectacle des Rolling Stones de mercredi soir.

Coup d'oeil sur cet article

Une passerelle et des éclairages uniques dans l’histoire du Festival d’été, une équipe technique de 150 personnes, des feux d’artifice et une foule attendue de plus de 80 000 personnes: tout est en place pour un concert mémorable des légendaires Rolling Stones, qu’on verra pour la première fois, mercredi soir, sur les plaines d’Abraham.

Une course contre la montre où chaque minute compte est en cours depuis la toute fin du concert de Patrick Bruel, mercredi, afin que le site soit prêt à accueillir les Stones pour ce qui sera l’ultime étape de leur tournée Zip Code. Qui sait, ce sera peut-être aussi la dernière chance de les voir au Québec.

Les employés du Festival d’été ont du pain sur la planche puisqu’ils doivent procéder à plusieurs ajustements afin que la scène des plaines d’Abraham soit prête. Tout cela sous la supervision des quelque 150 membres de l’équipe technique des Stones qui sont à Québec depuis dimanche pour veiller aux préparatifs du concert.

Les ouvriers du FEQ doivent notamment ériger la plus longue passerelle de l’histoire du festival. En incluant la scène secondaire à son extrémité, celle-ci fera plus de 33 mètres et permettra à Mick Jagger d’approcher les fans jusqu’à l’avenue Ontario.

«Nous leur bâtissons un sous plancher car notre scène mesure deux pieds de plus en hauteur. Mais ils arrivent avec leur passerelle conçue spécifiquement pour eux. La surface est antidérapante. Comme Jagger court beaucoup, ça évite qu’il glisse en cas de pluie», explique le directeur de production, Patrick Martin.

Un concert lumineux

Selon ce dernier, les Stones en mettront plein la vue aux Québécois puisqu’ils auront les plus puissants jeux d’éclairage de l’édition 2015 du FEQ.

«Nous avons été obligés d’ajouter une génératrice de 400 ampères juste pour alimenter le surplus d’éclairage. D’habitude, nous avons six projecteurs mobiles (follow spots). Pour les Stones, nous en avons huit devant et quatre sur la scène derrière. On a treize opérateurs pour la soirée. Nous n’en avons jamais eu autant au festival.»

Les fans se feront aussi servir des feux d’artifices, ajoute Patrick Martin. «La pyrotechnie sera l’équivalent de Paul McCartney quand il a chanté Live and Let Die

Tout comme pour le spectacle des Foo Fighters, un sixième écran sera ajouté sur le site des Plaines mercredi, pour le concert des Rolling Stones. Il sera installé derrière les lettres FEQ, au fond du site.

Exigeants, mais pas extravagants

Le directeur de la programmation du FEQ, Louis Bellavance, refuse de parler d’extravagances à propos des exigences des Stones. «C’est une précision jamais vue», corrige-t-il.

«Pour eux, rien n’est laissé au hasard. Si Charlie Watts est censé être dans cette loge et Ronnie Wood dans l’autre, on ne les changera pas de place. Sur la terrasse, il y aura le bon nombre de divans de la bonne couleur. Le menu, on va s’être entendus à l’avance avec eux, ils ne prendront pas notre menu du jour. Tout est planifié à 100% et chaque membre du band a son clone pour faire le repérage et faire des ajustements», indique-t-il.

Même s’ils ont des exigences strictes, les dirigeants du festival affirment que l’entourage du groupe est de très agréable compagnie.

«Ce sont des gentlemen, très polis et gentils», constate le directeur général Daniel Gélinas.

Plusieurs personnalités verront le concert depuis la tente VIP du FEQ. Notons la présence de Patrick Bruel, du couple Pierre Karl Péladeau et Julie Snyder de même que celle de l’attaquant vedette des Bruins de Boston, Patrice Bergeron.

Le Choeur des jeunes de Laval montera sur scène avec les Stones pour interpréter You Can’t Always Get What You Want.


Hébergement

Ils ont préféré Montréal

Tout serait parfait si Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ronnie Wood avaient choisi de s’installer à Québec, au lieu de Montréal, pour écouler leurs journées de congé après le concert de Buffalo, samedi.

Les Rolling Stones arriveront à Québec quelques heures avant leur concert et quitteront ensuite chacun de leur côté puisque ce sera la fin de la tournée.

Habitudes

«Ç’aurait été agréable. Mais en tant qu’organisation, il n’y a pas d’enjeu de ce côté. Nous, on apprécie que la gang avec qui on travaille soit ici depuis dimanche. C’est formidable pour nous. Quant aux membres du groupe, c’est une question personnelle, mais on sait que ce sont des gens qui retournent aux mêmes hôtels année après année depuis les années 1960. Ce n’est pas une grosse surprise qu’ils aient choisis de passer un peu de temps à Montréal», dit Louis Bellavance.