/finance/business
Navigation

Pire que jamais

Les achats inutiles d’électricité par Hydro-Québec vont s’élever à 945 M$ en 2016

Bloc Hydro-Québec, pylônes, pylone
Photo d'archives Depuis deux ans, les clients d’Hydro-Québec ont subi des hausses de tarif d’électricité combinées de 7,2 %.

Coup d'oeil sur cet article

Déjà aux prises avec d’énormes surplus énergétiques, Hydro-Québec va acheter pour 945 millions $ d’électricité dont elle n’a pas besoin en 2016, a appris Le Journal.

«Des achats inutiles et surtout injustifiables, qui continuent de coûter une fortune aux clients d’Hydro-Québec», soutient l’analyste en énergie de l’Union des consommateurs (UC), Marc-Olivier Moisan-Plante.

Depuis deux ans, les clients d’Hydro-Québec ont encaissé des hausses de tarif d’électricité combinées de 7,2 %. Des hausses liées principalement à ces achats d’électricité, selon l’UC.

Dans des documents déposés devant la Régie de l’énergie, Hydro-Québec indique que ses achats d’électricité auprès de producteurs privés seront plus importants que prévu l’an prochain, soit 9,2 térawattheures (TWh). Un térawattheure peut alimenter 50 000 maisons.

Pour chaque kilowattheure acheté, Hydro-Québec paiera un coût unitaire moyen de 12,4 cents, soit une somme globale de 945 millions $, a calculé l’Union des consommateurs.

Cette année (2015), Hydro-Québec achètera 7,3 TWh auprès de producteurs privés qui détiennent des parcs éoliens, de petites centrales hydroélectriques et des centrales à la biomasse.

«Le hic, c’est que ces achats ont été imposés à Hydro-Québec par le gouvernement à coups de décrets ministériels au nom du développement économique. Or, cela ne reflète en rien les besoins réels de consommation des Québécois», rappelle l’analyste en énergie de l’UC.

Hydro-Québec prévoit également verser plus de 100 millions $ à TransCanada Énergie afin qu’elle garde fermée la centrale au gaz naturel de Bécancour en 2016.

Des surplus en hausse

Les données d’Hydro-Québec mises à jour la semaine dernière font également état d’une hausse importante des surplus énergétiques au cours des 10 prochaines années.

Entre 2015 et 2024, Hydro-Québec prévoit maintenant gérer des surplus estimés à 71,2 TWh, soit 14,9 TWh de plus qu’anticipé l’an dernier (56,3 TWh).

En 2017, Hydro-Québec prévoit notamment gérer des surplus énergétiques de 10,2 TWh en raison de l’entrée en service de nouveaux parcs éoliens.

Selon l’Union des consommateurs, les surplus estimés de 71,2 TWh représentent des dépenses inutiles de 7 milliards $. Une facture qui sera refilée aux clients d’Hydro-Québec.

Depuis deux ans, Hydro-Québec reconnaît d’ailleurs que les achats d’énergie éolienne imposés par le gouvernement du Québec exercent une pression à la hausse de 2 % sur ses coûts d’approvisionnement en électricité au Québec.

Depuis 10 ans, les ventes au tarif L destinées aux grandes entreprises sont en chute libre chez Hydro-Québec, en baisse de 36 % (54 TWh cette année).

En chiffres

12,4 cents - Prix moyen du kilowattheure acheté à des producteurs privés en 2016

8,6 cents - Prix moyen du kilowattheure vendu aux clients résidentiels

6,4 cents - Prix moyen du kilowattheure vendu aux États-Unis l’an dernier

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.