/elections/misc
Navigation

Le Bon vieux parti débarque dans la campagne électorale!

Joachin Crête, chef du Bon vieux parti
Capture d'écran

Coup d'oeil sur cet article

«Les conservateurs proposent de faire reculer le Canada 50 ans en arrière. C’est insuffisant ! Moi je vous propose de le faire reculer de 350 ans!»

C’est ainsi que débute la vidéo publiée mercredi par le bon vieux parti.

Cette fausse formation politique, formée de plusieurs artistes, mène une campagne humoristique multiplateforme, afin tourner au ridicule les politiques du gouvernement conservateur.


«Ça fait longtemps que les conservateurs sont au pouvoir et ils prennent des décisions avec lesquelles on n'est pas toujours d’accord, donc devant toute cette déprime, au lieu d’être cynique, on a décidé de tourner ça en satire», explique Alexandre Gauthier, le scénariste derrière la vidéo du bon vieux parti.

«Notre but était de grossir les traits qui existent déjà chez les conservateurs comme une caricature. Ça nous permet de voir les défauts qu’on trouve dans ce parti-là et on a choisi un angle qui n’est pas moralisateur du tout, on voulait faire une bonne rigolade», indique M. Gauthier.

D’ailleurs, le chef du Bon vieux parti, Joachin crête, est un personnage incarné par nul autre que le conteur Marc-André Fortin.

«Au Bon vieux Parti, on est contre la langue de bois. Nous avons compris ce que les gens veulent c’est une gueule de bois. Et en élisant un candidat du Bon vieux Parti, le Canada aura le plus gros lendemain de veille (électorale) qu’il aura jamais connu» -Le bon vieux parti

En tout une dizaine de personnes travaillent intensément et de façon bénévole, afin d’animer le bon vieux parti qui est très présent sur les médias sociaux.


Voici un aperçu de leur «plateforme électorale» :

 

  • Les conservateurs ne défendent pas suffisamment les femmes. Le Bon vieux Parti propose de les défendre de voter, de sortir, d’aller à l’école et d’avoir les cheveux lousses.

 

  • Nous modifierons l’hymne national pour que le Ô Canada devienne le Bas Canada. Nous nommerons ensuite Ginette Renaud gouverneur-générale. Elle ne chantera plus seulement pour le canadien, mais pour les Canadiens : souper hot dog, annuel de Chevaliers de Colomb, amical du tir au poignet... sa belle voix résonnera d’un océan à l’autre.

 

  • Nous ferons du pont Champlain un pont levis pour stopper l’exode des jeunes familles de Montréal.

 

  • Pour ce qui est des Sénateurs, nous croyons qu’ils doivent être éliminés... idéalement en 4 matchs.