/news/society
Navigation

(PHOTOS) La route 132 en Gaspésie est un des plus beaux circuits côtiers au monde

Coup d'oeil sur cet article

GASPÉ – La Gaspésie reçoit un nouvel honneur international pour la beauté de ses paysages. Cette fois, le guide touristique Lonely Planet vient de classer le Tour de la Gaspésie comme l’un des cinq circuits routiers sur le bord de la mer à découvrir à travers le globe.

L’auteur Etain O’Carroll mentionne sur le site internet de Lonely Planet la riche histoire coloniale, les pittoresques villages de pêcheurs, de superbes paysages et certains des plus beaux homards du monde pour amener les lecteurs à effectuer le Tour de la Gaspésie.

Un ours prend une ballade près de Grande-Grave, dans le parc Forillon.
Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie
Un ours prend une ballade près de Grande-Grave, dans le parc Forillon.

Parmi les activités suggérées, on y trouve l’observation des baleines et les excursions en kayak le long de la côte et la possibilité de voir un caribou, un orignal ou un ours noir dans les parcs nationaux.

Le phare de Cap-des-Rosiers, le plus haut au Canada, est mentionné par le Lonely Planet.
Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie
Le phare de Cap-des-Rosiers, le plus haut au Canada, est mentionné par le Lonely Planet.

Les phares, dont celui de Cap-des-Rosiers – le plus haut au Canada -, le parc Forillon et le célèbre rocher Percé sont également mentionnés.

Le texte se conclut sur la possibilité de découvrir la culture acadienne en Gaspésie, les fossiles du parc de Miguasha ou encore simplement prendre un repas sur une terrasse surplombant la mer.

La route 132 entre la montagne et la mer à Cap-au-Renard.
Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie
La route 132 entre la montagne et la mer à Cap-au-Renard.

Autre honneur pour la Gaspésie

Ce nouvel honneur s’inscrit dans une lignée de reconnaissances internationales pour la Gaspésie.

L’icône de la Gaspésie à l’international, le célèbre rocher Percé.
Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie
L’icône de la Gaspésie à l’international, le célèbre rocher Percé.

En 2009, le National Geographic avait classé la région comme troisième plus belle destination au monde et parmi les 50 destinations incontournables.

En 2014, le magazine reconnaissait la Gaspésie comme l’une des 10 plus belles régions du monde pour les couleurs d’automne.

Le village de Grande-Vallée.
Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie
Le village de Grande-Vallée.

« C’est une continuité. Le Lonely Planet est un guide qui a une très grande réputation. Son site internet est consulté par quatre millions de personnes par mois. C’est sûr que cela aura un impact au même titre que le National Geographic. Les retombées seront énormes », croit le directeur général de la Chambre de commerce et de tourisme de Gaspé, Olivier Nolleau.

Il souligne que les articles du National Geographic avaient provoqué une hausse du tourisme américain en Gaspésie.

La route 132 prisonnière entre les montagnes et la mer à Mont-Saint-Pierre.
Photo collaboration spéciale, Nelson Sergerie
La route 132 prisonnière entre les montagnes et la mer à Mont-Saint-Pierre.

Les quatre autres routes mentionnées par le Lonely Planet

  • Wild Atlantic Way en Irlande ;
  • Les fjords et îles en Norvège ;
  • La Pan-American Highway au Pérou ;
  • La côte Adriatique, Croatie.

Lien web: Vous pouvez voir le texte intégral du lonely planet en cliquant ici