/entertainment/radio
Navigation

Crise à Val-d'Or : «Et si c’était une fabrication?», dit André Arthur

André Arthur
Photo Journal de Québec, Didier Debusschère André Arthur

Coup d'oeil sur cet article

André Arthur met en doute les allégations d’abus et de viols qu’auraient fait subir des policiers de la Sûreté du Québec (SQ) à des femmes autochtones de Val-d’Or. Selon l’animateur radio, il pourrait s’agir d’une «fabrication», une affirmation qui fait réagir sur les réseaux sociaux.

«Une des indications amusantes, c’est le gars qui est accusé d’avoir donné 200 piastres à une Amérindienne pour une pipe. Ça, ça a été le premier élément qui m’a fait dire, c’est une fabrication ça», a-t-il soutenu mardi dans le cadre de l’émission Le Monde merveilleux d’André Arthur sur les ondes de CHOI Radio X.

«Excusez-moi là, 200 piastres pour une fellation, c’est pas le tarif à Val-d’Or. Personnellement, il y a quelque temps dans le lobby du principal hôtel de Val-d’Or, je me suis fait offrir une pipe pour 5 piastres par une Amérindienne. Pis en plus elle avait pas de dents, ce qui était quand même rassurant», a-t-il affirmé.

«Pis y a des policiers qui vivent là qui auraient payé 200 piastres? On a probablement affaire à une fabrication. Sauf que y a personne qui jusqu’à maintenant a osé dire: “Eille, c’est Enquête qui a toujours blasté la police, c’est Radio-Canada qui a toujours blasté la police, c’est des Amérindiennes qui vivent dans des conditions extrêmement particulières à Val-d’Or», a-t-il poursuivi, montrant du doigt l’émission qui a sorti l’affaire au grand jour jeudi dernier.

«OK, y a probablement des victimes là-dedans. OK, y a peut-être raison de faire une enquête, a-t-il plus tard mentionné. Mais y avait aucune raison pour que la ministre se mette à brailler comme un veau, pis y a aucune raison pour exclure tout de suite la possibilité qu’elle était trop belle celle-là... Oubliez pas que ça fait deux ans que les groupes amérindiens de gau-gauche, les groupes amérindiens extrémistes demandent une enquête sur les disparitions et les meurtres de femmes amérindiennes au Canada, et ça faisait deux ans que Harper disait “non” pour une raison assez évidente. C’est que tout ce qu’on va faire, c’est qu’on va avoir des témoins peu fiables qui ont des histoires peu fiables à raconter», a commenté Arthur en ondes.

«Et si c’était une fabrication? Combien de carrières on vient de détruire? Combien de réputations on vient de détruire? Combien de familles de policiers on vient de détruire, parce que les gars de Radio-Canada sont en cabale contre la police depuis des années dans un contexte où les villages amérindiens demandent des enquêtes sur les disparitions et les meurtres de femmes autochtones?», s’est questionné le controversé animateur, dont les propos ont fait jaser sur Twitter dans les dernières heures.

Pour écouter l'intervention d'André Arthur, cliquez ici.