/opinion/columnists
Navigation

Quand la prévention ne fonctionne plus

Coup d'oeil sur cet article

L’implantation des nouveaux radars photo mobiles sur le territoire de la ville de Québec ne vise qu’un objectif, l’amélioration du bilan routier. C’est un choix de société que nous faisons: voulons-nous des routes plus sécuritaires?

L’implantation des nouveaux radars photo mobiles sur le territoire de la ville de Québec ne vise qu’un objectif, l’amélioration du bilan routier. C’est un choix de société que nous faisons: voulons-nous des routes plus sécuritaires?

Les radars photo ne sont que des moyens technologiques de mieux faire respecter la signalisation en place. Il s’agit d’un message sans équivoque aux gens qui ne comprennent pas. C’est le respect des lois ou un constat d’infraction.

Le rôle du policier est selon moi un équilibre entre 50 % prévention et 50 % répression. La répression entre en jeu quand la prévention ne fonctionne plus et c’est exactement ce que l’on voit sur nos routes.

Malgré des panneaux de signalisation clairs et d’autres indiquant les zones de radars mobiles, l’exercice fait par le Journal est sans équivoque. Plusieurs automobilistes ne respectent pas les limites. Les radars photo ne sont qu’un moyen plus efficace de responsabiliser ces usagers.

Il faut arrêter de se trouver des excuses et remettre la faute sur les policiers. À toujours vouloir mettre la faute sur les autres, on oublie que nous avons notre part de responsabilité. Elle revient entièrement à l’automobiliste, et encore plus avec les radars photo.

Mentalité à changer

L’arrivée des radars photo devrait aussi permettre de changer cette mentalité des Québécois de toujours vouloir étirer l’élastique. Cette notion de tolérance dans la loi, arrivée avec l’augmentation des amendes dans les années 1980, nuit à une application stricte aujourd’hui. Si la note de passage à l’école est de 60, c’est 60. La même mentalité devrait s’appliquer sur les routes.

–Propos recueillis par Pierre-Paul Biron

 

Brèves

Vous désirez réagir à ce texte dans nos pages Opinions?

Écrivez-nous une courte lettre de 100 à 250 mots maximum à l'adresse suivante:

Vous pouvez aussi nous écrire en toute confidentialité si vous avez de l'information supplémentaire. Merci.