/news/currentevents
Navigation

Le cycliste Guy Blouin est mort de lésions au thorax

FD-RECONSTITUTION-CYCLISTE-MORT
AURÉLIE GIRARD/AGENCE QMI Le 5 septembre 2014, les enquêteurs de la Sûreté du Québec ont effectué une reconstitution de la scène de l'accident dans Saint-Roch.

Coup d'oeil sur cet article

Le cycliste Guy Blouin, percuté par une autopatrouille le 3 septembre 2014 dans le quartier Saint-Roch, est décédé à la suite de lésions mortelles au thorax.

Le coroner Donald Nicole a signé son rapport d'investigation le 16 octobre 2015. Ses conclusions ont été remises aux médias ce mercredi. «Il s'agit d'une mort violente», ajoute-t-il.

Le pathologiste a constaté «des lésions traumatiques de nature contondante. Les lésions mortelles sont situées au thorax et sont compatibles avec un franchissement du corps par une voiture», peut-on lire.

L'autopsie a été faite le 4 septembre 2014 au Laboratoire des sciences judiciaires et de médecine légale de Montréal.

Le jour de sa mort, Guy Blouin, 48 ans, circulait à vélo sur la rue Saint-François Est lorsqu'il a été frappé par un véhicule de patrouille de la police de Québec qui faisait marche arrière.

Policier accusé

«Les ambulanciers ont pris en charge M. Blouin qui était conscient. Peu de temps après son arrivée au Centre hospitalier de l'Enfant-Jésus de Québec, M. Blouin a fait un arrêt cardio-respiratoire. Il a été pris en charge par le personnel hospitalier et des manoeuvres de réanimation ont été pratiquées. Son décès a été constaté à 13h 25», explique le coroner Nicole.

Sans surprise, le coroner limite son analyse au minimum. «Les causes et les circonstances du décès de M. Blouin seront présentées devant le Tribunal suite aux accusations criminelles déposées contre le policier qui conduisait le véhicule de patrouille dans l'accident.»

Le policier Simon Beaulieu, 34 ans, a été accusé en octobre de conduite dangereuse causant la mort et de négligence criminelle causant la mort de Guy Blouin.

Le policier Simon Beaulieu a été affecté à des tâches administratives pour la durée des procédures. Il a récemment plaidé non coubable aux accusations déposées contre lui et il doit revenir en cour le 15 décembre prochain pour l'orientation du dossier.