/entertainment/shows
Navigation

Patric Saucier reçoit le prix Paul-Hébert

Le Conseil de la culture a remis lundi 22 Prix d’excellence des arts et de la culture

DM prix excellence-05
Photo Le Journal de Québec, Daniel Mallard Patric Saucier a reçu le prix Paul-Hébert remis à un comédien qui a offert une interprétation remarquable dans un premier rôle pour sa performance dans la pièce Une chatte sur un toit brûlant.

Coup d'oeil sur cet article

Actif sur les scènes depuis 25 ans, Patric Saucier a remporté le prix Paul-Hébert pour son rôle dans la pièce La chatte sur un toit brûlant présentée le printemps dernier au Théâtre de la Bordée.

Le comédien est l’un des 22 gagnants qui ont été décorés, lundi, au Musée de la civilisation, lors de la 29e édition des Prix d’excellence des arts et de la culture.

Le dramaturge, comédien et metteur en scène venait à peine d’atterrir dans la Vieille Capitale lorsqu’il a reçu son prix. Patric Saucier revient d’une résidence d’écriture de trois mois à Paris où il a travaillé sur une pièce de théâtre jeunesse et sur un roman policier.

«J’ai déjà été en nomination quatre fois pour la mise en scène et une fois pour un rôle de soutien, mais c’est la première fois que je reçois un prix en 25 ans. Et celui-ci, qui porte le nom de Paul Hébert, c’est comme la petite Coupe Stanley de Québec. C’est un grand moment pour moi et ça me touche énormément», a-t-il laissé tomber, lors d’un entretien.

Patric Saucier interprétait le rôle de Big Daddy dans cette pièce de Tennessee Williams.

Le comédien a rappelé que ce prix reposait sur un travail d’équipe et une synchronicité entre plusieurs facteurs.

«Il faut un bon texte, avoir le bon personnage, le bon costume, être entouré de bons comédiens, un bon décor, un bel éclairage, une musique qui t’appuie, un régisseur qui te seconde, un public allumé qui t’aide à brûler les planches soir après soir, un metteur en scène remarquable et un jury qui vient te voir et qui décide que tu es un peu meilleur que les autres», a-t-il expliqué.

Le Collectif BGL

Patric Saucier savoure cet honneur avec ce qu’il considère comme étant un de ses grands rôles en carrière.

«Je n’ai pas de rôle cette saison. Je ne sais pas si je vais en avoir un l’année prochaine. Je suis, comme tous les comédiens, dans l’attente d’un coup de fil», a-t-il fait remarquer.

Le Conseil de la culture a aussi récompensé les Jeunes musiciens du monde, l’auteur Michel Pleau, L’Orchestre d’Hommes-Orchestres et le Collectif d’artistes BGL, qui a remporté le Prix du rayonnement international, pour avoir été sélectionné comme représentant du Canada à la Biennale de Venise.

La liste complète des gagnants est en ligne à l’adresse prix-excellence.com.