/opinion/columnists
Navigation

Parce qu’on est en 2016!

Coup d'oeil sur cet article

«Au moindre revers funeste, le masque tombe, l’homme reste, et le héros s’évanouit.» Cette citation de Jean-Baptiste Rousseau s’applique parfaitement à Justin Trudeau.

À coup de formules ronfleuses et de sourires plastiques, il a séduit son électorat. Mais vu les choix qu’il a posés depuis son élection, plus aucun doute ne subsiste quant à l’enseigne à laquelle il loge.

Le lendemain de son élection, sans attendre son assermentation, Justin Trudeau confirmait l’interruption des frappes contre l’ÉI. En revanche, il maintient un contrat de 15 milliards $ avec l’Arabie saoudite en dépit du règlement qui impose des restrictions sur les livraisons d’armes aux pays qui bafouent les droits de l’Homme, et sachant pertinemment que ce pays finance généreusement la propagation de l’islam radical et du terrorisme.

Un geste inimaginable

En décembre, il accueille personnellement les immigrants syriens à leur descente d’avion, un geste jusqu’alors inimaginable. Puis, cette semaine, il honore de sa présence la réouverture d’une mosquée incendiée en novembre, mais juge futile de rencontrer les familles des sept Québécois victimes de terrorisme.

Toutefois, sa décision la plus suspecte est certainement celle d’avoir nommé son ami et proche conseiller, Omar Alghabra, au poste de secrétaire parlementaire du ministre des Affaires étrangères. M. Alghabra est connu pour son enthousiasme pour la charia, ses accointances avec la mouvance des Frères musulmans et sa sympathie envers le Hamas, un mouvement figurant pourtant sur la liste des organisations terroristes.

Secrets d’État

Voilà autant de raisons qui expliquent pourquoi le Canada a été écarté d’une importante rencontre de la coalition internationale contre l’ÉI. Qui donc voudrait lui confier des secrets d’État dans ce contexte?

Le masque de Justin Trudeau est tombé. On découvre un homme qui ignore que la guerre que les djihadistes ont déclarée à l’Occident est également sa guerre. Qu’il doit assurer la sécurité des Canadiens et lutter contre le terrorisme. Parce qu’on est en 2016!