/news/politics
Navigation

Revenu minimum garanti pour tous

Philippe Couillard a confié au ministre François Blais le mandat d’instaurer cette prestation universelle

Coup d'oeil sur cet article

À mi-mandat, Philippe Couillard relance son gouvernement avec deux projets majeurs: la création d’un ministère de l’Intérieur et l’instauration d’un revenu minimum garanti.

Le premier incombe au nouveau ministre des Affaires municipales et de la Sécurité publique, Martin Coiteux. Le second sera l’œuvre de François Blais, de retour au ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale dans le nouveau cabinet libéral assermenté jeudi.

Dans son ancienne vie d’universitaire, M. Blais était un ardent promoteur du revenu minimum garanti pour tous les citoyens. Il a même écrit un livre sur le sujet. Cette prestation universelle vise à remplacer certains programmes sociaux comme l’aide financière aux études et l’aide sociale.

Le ministre Blais est heureux de se voir confier le mandat d’instaurer une couverture sociale. Il estime que le contexte est favorable à l’implantation d’une telle mesure. Il rappelle que le nouveau gouvernement libéral de Justin Trudeau compte mettre sur pied une allocation familiale universelle, qui va dans le même «esprit de moderniser les transferts (sociaux)».

Martin Coiteux compile deux ministères importants que le premier ministre envisage de fusionner pour former un super ministère, inspiré du ministère de l’Intérieur français. «On va prendre le temps d’analyser correctement et minutieusement cette question-là», a promis le nouveau ministre des Affaires municipales et de la Sécurité publique.

Les chefs d’opposition réagissent

«Nous sommes obligés de constater que c’est un flagrant constat d’échec.»

— Pierre Karl Péladeau, chef du Parti québécois

«C’est un aveu d’échec en éducation et en économie.»

— François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec

«Ce remaniement ministériel ne change rien à l’échec du gouvernement Couillard.»

— Françoise David, co-porte-parole de Québec solidaire