/news/politics
Navigation

Le maire sommé de parler aux médias

<b>Gaétan Gamache</b><br /><i>Maire de Rivière-du-Loup</i>
PHOTOS ARCHIVES JOURNAL DE QUÉBEC Gaétan Gamache
Maire de Rivière-du-Loup

Coup d'oeil sur cet article

RIVIÈRE-DU-LOUP | La Fédération professionnelle des journalistes du Québec demande au maire de Rivière-du-Loup de recommencer à parler aux radios de sa région.

Le maire de cette municipalité du Bas-St-Laurent, Gaétan Gamache, ne répond plus aux questions de certains journalistes, particulièrement depuis l’arrivée en poste de l’ancien candidat à la mairie de Québec David Lemelin comme directeur des communications.

La FPJQ vient tout juste d’adresser un blâme au maire Gamache, lui demandant de renouer les liens avec les journalistes des stations de radio CIEL-FM et CIBM-FM.

On déplore que le service des communications ne réponde plus à la majorité des questions des journalistes et ne les invite plus à certains points de presse, en raison d’un conflit avec l’animateur de leur émission d’affaires publiques.

Seconde fois

Une situation similaire était survenue en 2012, lors du mandat du maire précédent, Michel Morin.

Lors de l’élection du maire Gaétan Gamache en 2013, des efforts pour renouer les liens avaient été effectués. «La situation a dégénéré peu de temps après l’arrivée de David Lemelin à la direction des communications», estime Daniel St-Pierre.

M. Lemelin est bien connu dans la région de Québec, comme candidat défait à la mairie en 2013. Il est en poste à la Ville de Rivière-du-Loup depuis mai 2015.

La FPJQ demande au maire de mettre fin à ce conflit, qui a tout «l’air de représailles découlant d’un litige entre vous et l’animateur de l’émission du matin. Le boycottage d’un média par un élu est une forme de pression qui représente une atteinte directe à la liberté de presse», écrit Lise Millette, présidente de la FPJQ.

«Je ne vise pas à ce que le maire revienne en entrevue en direct à l’émission, même si je le déplore, mais il est impératif que les journalistes de la salle de nouvelles puissent obtenir des réponses à leurs questions», croit l’animateur et directeur de l’information.

La Ville ne nous a pas rappelés.