/entertainment/shows
Navigation

La belle folie de Cirkopolis

Le Cirque Éloize s’éclate au Théâtre Capitole

Il y a plusieurs beaux numéros d’équilibriste dans le spectacle Cirkopolis.
Photo courtoisie Il y a plusieurs beaux numéros d’équilibriste dans le spectacle Cirkopolis.

Coup d'oeil sur cet article

Cirkopolis a été joué 390 fois et dans 23 pays depuis sa création en 2012, mais il n’avait jamais été présenté dans la Vieille Capitale. La huitième production du Cirque Éloize a fait des étincelles, mercredi, lors de la première de six représentations au Théâtre Capitole.

On comprend maintenant pourquoi ce spectacle, qui mélange cirque, théâtre et danse, connaît autant de succès. On y retrouve de la poésie, de la grâce, de belles acrobaties, de la finesse, de la sensibilité et c’est livré avec élégance, enthousiasme et passion. C’est touchant et c’est très vivant.

Cirkopolis se déroule dans un monde aux allures industrielles où se croisent les univers des films Métropolis, Brazil et celui de Kafka.

Des employés qui exécutent des tâches répétitives et ennuyantes s’extirpent tout à coup de leur travail routinier pour s’exprimer artistiquement.

Les numéros sont variés. Il y a de l’humour, des moments où l’on retient notre souffle et c’est livré avec une cadence d’enfer. Cirkopolis est aussi, avec ses projections, superbe visuellement.

Les numéros sont bien amenés et soutenus par une trame sonore diversifiée, où le rythme est parfois très présent, ou plus lent, en accord avec ce qui se passe sur scène.

Superbe divertissement

Cirkopolis débute en force avec une chorégraphie de danse où des employés, qui portent tous le même costume, défilent d’un pas saccadé dans les bureaux et exécutent quelques pirouettes.

Les différents arts du cirque sont à l’honneur et revisités avec des numéros de main à main, un étourdissant et poétique numéro de cerceau, du trapèze, de la jonglerie, des contorsionnistes, de la roue Cyr et de la bascule.

Un superbe numéro de mat chinois propose des glissades spectaculaires, où la peur nous tenaille pendant quelques fractions de seconde.

Les 10 artistes, provenant de sept pays, excellent à travers les différents numéros qui sont tous bien amenés.

Une des forces du Cirque Éloize est cette idée de se produire dans des théâtres, où il est possible de créer une belle proximité avec le public.

Cirkopolis est un bel objet circassien et un superbe divertissement. Le Cirque Éloize a une façon efficace de faire les choses et l’on sent, parfois, que l’élève est peut-être même en train de dépasser le maître.

Le Cirque Éloize fera une première incursion en Chine cet été avec Cirkopolis qui sera présenté dans 19 villes chinoises, entre le 24 juin et le 4 septembre. Trente-huit représentations ont été confirmées et d’autres devraient suivre.

Cirkopolis est présenté jeudi soir (19 h 30), vendredi (14 h et 19 h 30) et samedi (14 h et 19 h 30) au Théâtre Capitole.