/news/politics
Navigation

Budget fédéral: déficit de près de 30 milliards $

Canada's Finance Minister Bill Morneau is applauded as he delivers the federal budget in the House of Commons on Parliament Hill in Ottawa
REUTERS Le ministre des Finances, Bill Morneau

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA |  Le gouvernement Trudeau lance de grandes dépenses en infrastructures et pour les familles, plongeant les finances de l’État dans un déficit trois fois plus élevé que prévu, de près de 30 G$.

Le budget Morneau marque ainsi le début d’une nouvelle ère à Ottawa, tranchant avec la décennie conservatrice caractérisée par des compressions et l’élimination du déficit à tout prix.

Le ministre des Finances, Bill Morneau, veut plutôt «rétablir l’espoir» en faisant le pari de délier les cordons de la bourse et d’emprunter pour «redynamiser l’économie» et stimuler la croissance. Il reporte aux calendes grecques le retour à l’équilibre budgétaire pourtant promis à l’intérieur d’un premier mandat libéral.

«Nous pensons qu’avec un niveau de croissance qui est plus haut que prévu, c’est possible d’avoir un budget équilibré dans environ cinq ans», a toutefois signalé le ministre.

Le grand argentier du Canada garde ainsi le cap sur plusieurs de ses engagements électoraux. Il remodèle les programmes d’aide aux familles avec la création d’une nouvelle Allocation canadienne pour enfants (ACE) plus généreuse et non imposable, dont les premiers chèques arriveront en juillet. À titre d’exemple, une famille avec deux enfants et dont le revenu s’élève à 90 000 $ recevra 5650 $, soit 2500 $ de plus que dans le système actuel.

Sur le front des infrastructures, il maintient sa promesse de faire pleuvoir 120 G$ sur 10 ans, injectant cependant un modeste 4 G$ en 2016-2017. La part du lion viendrait bien plus tard dans le cadre d’un second mandat libéral.

Le budget rétablit aussi le crédit d’impôt abolit par les conservateurs pour les contributions à un fonds de travailleurs, tels que le Fonds de la solidarité FTQ et le fonds Fondaction de la CSN.

Des changements sont apportés dans le cadre du programme d’assurance-emploi avec la réduction du délai de carence qui passera de deux à une semaine pour les demandeurs.

Les aînés moins nantis vivant seuls ont droit à une bonification du Supplément de revenu garanti et l’âge d’admissibilité à la Sécurité de la vieillesse sera rétabli à 65 ans.

Le gouvernement prévoit aussi regarnir les coffres de Radio-Canada avec un financement de 75 M$ cette année et de 150 M$ l’année suivante.

Le fédéral remettra 8,4 G$ sur cinq ans aux Premières Nations, notamment pour des projets d’infrastructure et en éducation.

Bombardier devra patienter

Le budget passe sous silence toute aide financière que le fédéral devrait consentir à la compagnie Bombardier pour son coûteux projet de la C Series. Le ministre indiqué qu’Ottawa étudiait toujours le dossier.

LE BUDGET 2016-2017 EN CHIFFRES

Budget : 288 milliards $

Déficit : 29,4 milliards $

Dette : 619,3 milliards $

Dette/PIB : 31,2 %