/lifestyle/likes
Navigation

Trouver l'amour en courant, c'est possible!

Trouver l'amour en courant, c'est possible!
Courtoisie Cours après moi

Coup d'oeil sur cet article

Rencontrer l’âme sœur en courant... Pourquoi pas?

C’est ce que propose aux célibataires l’événement Cours après moi, un concept de rencontre unique à Québec qui revient pour une deuxième année consécutive, après avoir connu un beau succès l’an dernier.

Le samedi 28 mai prochain, la Baie de Beauport accueillera pendant toute la journée la deuxième édition de Cours après moi, réservée aux célibataires désirant trouver chaussure à leur pied.

Que vous soyez adeptes de course ou de marche, que vous ayez 20 ou 60 ans, tout le monde est le bienvenu. Il est possible de s’inscrire à un 5 km de course ou de marche, ou à un 10 km de course.

Une journée, 500 célibataires

L’an dernier, pour sa première mouture qui se déroulait au PEPS de l’Université Laval, 300 participants avaient répondu à l’appel. Cette année, l’organisation espère que pas moins de 500 célibataires de tous âges prendront part à la journée.

«On a changé la formule et transporté ça à la Baie de Beauport, pour rejoindre un peu plus de monde, explique la fondatrice et organisatrice de l’événement, Judith Savoie. Ce n’est pas seulement de la course et de la marche, c’est une journée d’activités physiques au complet. Il y aura aussi des exposants. On veut rendre ça moins formel, dans une ambiance décontractée», mentionne-t-elle.

L'organisatrice de la course Judith Savoie (au centre sur la photo) a elle-même trouvé l'amour l'an dernier lors de son activité.
L'organisatrice de la course Judith Savoie (au centre sur la photo) a elle-même trouvé l'amour l'an dernier lors de son activité.

En plus des épreuves de course à pied et de marche, plusieurs activités seront proposées telles que volley-ball, kayak, pump track, soccer, ultimate frisbee, pétanque et yoga. Musique, BBQ, food truck, pique-nique, feu de camp en soirée et bar et terrasse clôtureront la journée de rencontres.

Pas facile, rencontrer!

Judith Savoie, une mère de famille de 39 ans de Québec, a eu l’idée de créer Cours après moi alors qu’elle est devenue célibataire, après avoir été en couple pendant au moins 10 ans.

«Je trouvais que les moyens pour rencontrer manquaient. Ça a été un peu un choc, la gestion des rencontres. Tu as beau avoir des amis, une fois le tour des amis des amis fait, tu dois commencer à “magasiner en ligne”. C’est tout un univers les rencontres en ligne», souligne-t-elle.

Trouver l'amour en courant, c'est possible!
Courtoisie

«Et les rencontres en vrai, dans les restaurants, dans les bars... Je n’avais plus l’énergie pour ça», explique Mme Savoie, qui a alors entrepris d’organiser un événement sportif créé sur mesure pour les célibataires.

«Je bougeais encore plus; bouger a énormément de bienfaits sur l’estime de soi, notamment quand tu es célibataire, note-t-elle. Je m’étais inscrite à une course à pied et je me suis dit : “Pourquoi je n’organiserais pas une course dédiée seulement aux célibataires?” Ce n’est pas écrit dans le front des coureurs qu’ils le sont!», fait remarquer la femme qui, ironie du sort, a trouvé l’amour alors qu’elle s’affairait à l’organisation de la première édition.

Son amoureux organise d’ailleurs Cours après moi à ses côtés cette année.

Cours après moi ailleurs au Québec?

Le concept étant un succès à Québec, Mme Savoie n’exclut pas la possibilité d’exporter celui-ci à Montréal, notamment. Elle confirme avoir reçu plusieurs demandes en ce sens.

Par ailleurs, pour ceux qui hésiteraient à s’inscrire devant l’éventualité de trouver l’âme sœur entretemps, l’organisation y a pensé : les billets peuvent être transférés à une autre personne, advenant que vous trouviez l’amour d’ici la fin mai.

Les inscriptions se poursuivent jusqu’au 20 mai prochain. Une partie du montant amassé sera remise à la Fondation des maladies du coeur et de l’AVC.

Pour plus de renseignements sur la course, vous pouvez consulter la page Facebook de l'activité en cliquant ici.