/news/currentevents
Navigation

Collision mortelle entre une autopatrouille et une moto: une longue enquête policière indépendante à prévoir

Deux policières tentaient d’intercepter un véhicule qui roulait trop vite

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JOSEPH-DE-LÉPAGE | Un motocycliste est mort après être entré en collision avec une autopatrouille de la SQ qui tentait d’intercepter un véhicule qui circulait à haute vitesse.

L’accident est survenu vers 21 h 30 jeudi soir lorsque la voiture de police a croisé un véhicule circulant trop vite sur la route 132 à Saint-Joseph-de-Lépage, au sud de Mont-Joli dans le Bas-Saint-Laurent.

La policière aurait alors tenté une manœuvre pour intercepter le véhicule, mais est entrée en collision avec un motocycliste. On ignore pour l’instant si la manœuvre était un demi-tour.

Le conducteur, un homme dans la cinquantaine est décédé.

Semblable à Québec

Cette histoire n’est pas sans rappeler celle de Jessy Drolet, qui a été fauché par une autopatrouille du SPVQ en septembre 2015.

L’homme originaire du Centre-du-Québec circulait sur l’autoroute Laurentienne lorsqu'il a percuté le côté d’une autopatrouille de la police de Québec qui faisait une manœuvre de demi-tour. L’impact fut fatal. Une accusation de conduite dangereuse vient d’être déposée contre la policière Isabelle Morin du SPVQ.

Enquête indépendante

L’enquête concernant la collision de jeudi soir a été confiée au Service de police de Québec et elle pourrait être longue.

«On ne parle pas de jours, ni de semaines, mais plutôt de mois», a expliqué l’agent aux communications du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), Étienne Doyon.

Au moins cinq enquêteurs du module des crimes majeurs et deux spécialistes en identité judiciaire du SPVQ se sont rendus sur les lieux dans les heures qui ont suivi l’accident mortel.

La direction des véhicules n’a pas été précisée. Le décès du motocycliste, dont l’identité pourrait être dévoilée aujourd’hui, selon Marie-Ève Painchaud, du SPVQ, a été constaté sur place ».

Les deux policières qui prenaient place dans l’autopatrouille ont été transportées vers un hôpital pour y recevoir des soins et elles ont obtenu leur congé par la suite.

Ces dernières ne seront pas suspendues pendant l’enquête, a précisé Nathalie Girard, de la SQ.

L’autopatrouille et la moto seront expertisées à Québec. C’est ce qui explique pourquoi la route 132 a été fermée dans les deux directions jusqu’à vendredi midi. La circulation a été déviée par un réseau local.

«Parce que ces expertises seront faites chez nous, à Québec. C’est pour des raisons pratiques que nous avons fait venir un remorqueur de Québec pour prendre en charge les deux véhicules», explique l’agent Étienne Doyon.