/sacchips/pushstart
Navigation

Un nouveau joueur s'installe sur la rue Saint-Joseph

Les employés de Cradle sont satisfaits et soulagés d'être enfin installés dans leur nouveau local. De gauche à droite: Mathieu Rousseau (artiste de concept), Marc-André Jutras (directeur technique), Mathieu Boudreau (directeur créatif) et Sendy Gagné (animatrice de personnages).
Marc-Antoine Turcotte Les employés de Cradle sont satisfaits et soulagés d'être enfin installés dans leur nouveau local. De gauche à droite: Mathieu Rousseau (artiste de concept), Marc-André Jutras (directeur technique), Mathieu Boudreau (directeur créatif) et Sendy Gagné (animatrice de personnages).

Coup d'oeil sur cet article

Cradle Games, une boîte de production de jeux vidéo, a inauguré ses nouveaux locaux dans le quartier Saint-Roch, mercredi. Il s'agit d'un rêve devenu réalité pour toute l'équipe de l'entreprise 100% québécoise.

«C'est l'aboutissement de 20 ans de rêve au moins! Dans le temps que je jouais à Super Mario World dans mon petit appartement, je rêvais de faire des jeux. Là, en plus d'avoir notre boîte, on commence à réaliser (que c'est vrai). On a l'adrénaline dans le top!», se réjouit d'emblée le directeur créatif et co-fondateur de Cradle Games, Mathieu Boudreau.

Les employés de Cradle sont satisfaits et soulagés d'être enfin installés dans leur nouveau local. De gauche à droite: Mathieu Rousseau (artiste de concept), Marc-André Jutras (directeur technique), Mathieu Boudreau (directeur créatif) et Sendy Gagné (animatrice de personnages).
Marc-Antoine Turcotte

Mise sur pied en 2015, l'entreprise a pu finalement sortir des ténèbres de son sous-sol pour s'installer dans le quartier Saintt-Roch, la Mecque du jeu vidéo à Québec.

Le financement

La boîte de jeux vidéo indépendante profite d'une subvention du programme expérimental du Fonds des médias du Canada. Selon le directeur technique Marc-André Jutras, sur tous les projets qui sont proposés à ce programme, 80 à 85 % sont reliés au monde du gaming, et seulement 20 % sont acceptés par le comité de sélection.

Les employés de Cradle sont satisfaits et soulagés d'être enfin installés dans leur nouveau local. De gauche à droite: Mathieu Rousseau (artiste de concept), Marc-André Jutras (directeur technique), Mathieu Boudreau (directeur créatif) et Sendy Gagné (animatrice de personnages).
Marc-Antoine Turcotte

«On a recu 300 000 $ du fédéral sur un budget total, pour la première année, de 400 000 $», détermine M. Jutras.

Le programme expérimental se déroule en deux parties: le développement d'un prototype qui expose les fonctionnalités du jeu, et la production finale. Les créateurs pourraient ainsi bénéficier de 900 000 $ supplémentaires en subventions fédérales lorsqu'ils seront à l'étape de la production.

Les employés de Cradle sont satisfaits et soulagés d'être enfin installés dans leur nouveau local. De gauche à droite: Mathieu Rousseau (artiste de concept), Marc-André Jutras (directeur technique), Mathieu Boudreau (directeur créatif) et Sendy Gagné (animatrice de personnages).
Marc-Antoine Turcotte

En addition à ces subventions, la collaboration de plusieurs acteurs du milieu, comme des firmes d'avocats et des coachs en entreprise, ont rendu le démarrage de leur entreprise plus facile qu'ils l'espéraient.

«On estimait avoir plus de difficultés, de percer plus de murs, mais jusqu'à maintenant, je ne dirais pas que ça été facile, mais ça (le démarrage de notre entreprise) a coulé naturellement», dit Marc-André, d'un air très détendu.

En collaboration avec la ville

Selon ce dernier, la ville de Québec s'intéresse grandement au développement des entreprises technologiques, et elle évalue présentement les options de soutien au développement dont ces compagnies pourraient bénéficier.

«C'est toujours le fun pour la ville de faire venir des grosses compagnies d'ailleurs, mais d'un autre point de vue, c'est encore mieux quand le développement, la création d'emploi se fait localement. Quand une entreprise aux intérêts 100 % québécois vend ses produits, au lieu de voir les revenus se diriger vers la France, les États-Unis ou même le Japon, l'argent reste ici. C'est doublement intéressant pour le développement de la ville», souligne le directeur technique.

Les employés de Cradle sont satisfaits et soulagés d'être enfin installés dans leur nouveau local. De gauche à droite: Mathieu Rousseau (artiste de concept), Marc-André Jutras (directeur technique), Mathieu Boudreau (directeur créatif) et Sendy Gagné (animatrice de personnages).
Marc-Antoine Turcotte

Il ajoute qu'il y a un intérêt marqué pour l'entrepreunariat et le démarrage d'entreprises dans la région de Québec, et qu'il existe un esprit d'entraide entre les petites et les grosses entreprises. «Les gros joueurs le remarquent et sont ouverts à assister la relève. Cela leur permet d'attirer de futurs clients intéressants», fait remarquer le passionné des jeux vidéo.

À propos du jeu

«Black Hole», nom de code pour le premier jeu en développement de Cradle Games, se déroule dans une station spatiale à saveur de science-fiction grandement influencée par la présence d'un trou noir. Il s'agit d'un jeu d'action et de rôle multi-joueurs qui se joue à la troisième personne.

«Ce sera un jeu bourré de mystères. Les gens se renderont sur les forums et émetteront des théories sur le jeu, et c'est voulu», explique Mathieu.

9 choses à savoir sur Cradle Games:

  • Leur nouvel espace de travail, situé au 771 rue Saint-Joseph Est, est d'une superficie de 1050 pieds carrés.
  • Entreprise 100 % québécoise
  • Les artistes actuels et les fondateurs de la nouvelle boîte de production ont plus de 40 ans d'expérience combinée dans le domaine du jeu vidéo.
  • Cradle Games se concentrera sur des jeux PC, Xbox One et Playstation 4
  • Leur premier titre, pour l'instant surnommé «Black Hole», est un jeu d'action et de rôle multi-joueurs, d'une durée de 10 à 20 heures. 
  • Le «trou noir» influence l'environnement, ce qui permet de rejouer le jeu d'une façon différente à plusieurs reprises. 
  • Ils visent une clientèle de joueurs «hardcores» qui aime relever des défis. 
  • Leur projet initial ne sera pas disponible en version physique, mais plutôt sur les marchés numériques. 
  • Le prix de détail de «Black Hole» devrait se situer entre 20 $ et 40 $.

À propos de Cradle Games

Cradle Games est encore à la recherche d'artistes du jeu vidéo pour compléter son équipe. «On cherche des gens motivés, créatifs et qui ont le goût de l'aventure. C'est un méchant trip qu'on vit en ce moment!», s'exclame Marc-André Jutras.

Les employés de Cradle sont satisfaits et soulagés d'être enfin installés dans leur nouveau local. De gauche à droite: Mathieu Rousseau (artiste de concept), Marc-André Jutras (directeur technique), Mathieu Boudreau (directeur créatif) et Sendy Gagné (animatrice de personnages).
Marc-Antoine Turcotte

L'équipe de passionnés comprend Marc-André et Mathieu, en plus de Sendy Gagné (animatrice de personnages) et Mathieu Rousseau (artiste de concept).

D'ici cinq ans, la boîte souhaite devenir le producteur numéro un de contenu à la propriété intellectuelle originale 100% québécoise.