/lifestyle/outings
Navigation

Quand le fitness flirte avec le yoga

L’entraîneur de boxe et préparateur physique Jonathan Dale Huard a eu comme mandat de structurer et de standardiser les cours offerts dans les deux studios de Yoga Fitness.
Photo Le Journal de Québec, Stevens LeBlanc L’entraîneur de boxe et préparateur physique Jonathan Dale Huard a eu comme mandat de structurer et de standardiser les cours offerts dans les deux studios de Yoga Fitness.

Coup d'oeil sur cet article

Yoga Chaud n’est plus, place à Yoga Fitness! Afin d’offrir une variété de services à leur clientèle, les centres de Sainte-Foy et de Saint-Roch effectuent un virage «entraînement» en bonifiant leurs cours cardio-vasculaires, toujours offerts à la chaleur.

Qui dit été, dit remise en forme! Les centres Yoga Fitness ont décidé de répondre à cet appel. À la tête de cette grande réorganisation se trouve l’entraîneur de boxe et préparateur physique Jonathan Dale Huard, qui a eu pour mandat de structurer et de standardiser les différents cours offerts dans les deux studios.

Son travail devrait porter ses fruits dès le mois de mai, avec l’apparition de nouvelles classes et de nouveaux visages, qui se joindront à l’équipe. «On comprend que c’est un centre de yoga à la base et ça va demeurer, mais aujourd’hui, on ajoute un bloc fitness bien défini. Mon dada à moi, c’est l’entraînement fonctionnel, effectué avec le poids du corps. Et les deux font un excellent complément», assure le jeune homme de 30 ans.

Dépense calorique maximale

À ce jour, Yoga Fitness offre les cours de TRX et de Fit + Yoga (voir encadré), qui misent tous deux sur des exercices intensifs s’effectuant pieds nus et avec le seul poids du corps. Dans le cas du TRX, des sangles suspendues au plafond sont ajoutées, permettant de contrôler la résistance et la difficulté des exercices en modifiant simplement l’inclinaison du corps.

Dans les deux cas, on permet une dépense calorique maximale en un temps relativement court d’effort, notamment grâce à des exercices offerts en formule «tri-série». Ce faisant, trois exercices différents sont répétés lors d’un premier bloc, puis trois autres lors d’un bloc subséquent, et ainsi de suite jusqu’à la fin du cours.

«C’est sûr qu’un moment donné, on ne peut plus réinventer la roue, mais on essaie d’être varié. Je pense que depuis que j’ai commencé, je n’ai jamais donné un cours pareil et j’enseigne entre 7 et 10 cours par semaine! J’essaie de changer soit le temps d’effort, soit la combinaison d’exercices, juste pour faire différent», explique l’entraîneur.

Nouveautés

En plus du TRX et du Fit + 30, Jonathan Dale Huard travaille actuellement sur un nouveau cours qui comprendra cette fois des poids libres et divers accessoires. «Je suis sur la création d’un entraînement en circuit fonctionnel. On est en classe test, on veut conserver l’esprit du yoga, nu pied, avec des mouvements fonctionnels ou athlétiques», résume-t-il.

Le tout se fera à la chaleur, marque de commerce du studio. «La fatigue est différente. Avec la chaleur, on vient augmenter la fréquence cardiaque. Physiologiquement, le sang va s’activer beaucoup plus pour amener l’eau à la peau et transpirer», dit-il.

yogafitness.com

Le TRX

«C’est un entraînement avec câbles de suspension et exercices faits avec le poids du corps. C’est athlétique, un excellent mélange entre tout ce qui est musculaire et cardio-vasculaire. On peut aller chercher autant de la force que de l’endurance. Je pourrais être dans la salle avec ma mère et on pourrait tous les deux aller chercher autant d’effort», assure Jonathan Dale Huard.

Le cours de TRX est offert à température pièce (25 degrés) ou à la chaleur (40 degrés). Dans ce dernier cas, l’entraînement devient un exercice cardio-vasculaire complet, facilitant notamment la perte de poids.

Le Fit + Yoga

Offert à 30 degrés, le Fit + Yoga propose 30 minutes intensives d’entraînement, qui suivent une courte période de réchauffement. Après l’effort intense, place à une demi-heure de yoga et d’étirements au sol. «Le 30 minutes de yoga a été conçu par Amélie Beaumont [la propriétaire des centres] pour faire un repos actif. Ça permet de conserver sa mobilité, sa flexibilité et éliminer les déchets métaboliques. Ça n’enlève pas automatiquement le fait d’être raqué le lendemain, mais c’est un beau retour au calme», résume Jonathan Dale Huard.