/entertainment/tv
Navigation

Deux «dragons» rugissent pour le Menz Club de Québec

La propriétaire du Menz Club Ophelia-Anna Nagar a convaincu deux millionnaires de l'émission Dans l'oeil du dragon d'investir dans son entreprise.
Capture d'écran Dans l'oeil du dragon La propriétaire du Menz Club Ophelia-Anna Nagar a convaincu deux millionnaires de l'émission Dans l'oeil du dragon d'investir dans son entreprise.

Coup d'oeil sur cet article

«C’est fou, ça n’arrête pas de sonner!» La propriétaire de Menz Club, Ophelia-Anna Nagar, flotte sur un nuage au lendemain de la diffusion de l’émission Dans l’œil du dragon lors de laquelle elle a convaincu deux millionnaires d’investir dans son salon d’esthétique pour hommes afin d’en ouvrir, espère-t-elle, partout au Québec.

Les dragons Martin-Luc Archambault et Danielle Henkel ont accepté d’investir 50 000 $ dans son salon «chic et contemporain» pour hommes, en échange de 50 % des parts dans la propriété de son entreprise.

Elle demandait le même montant, mais pour 15 % seulement, alors oui, l’offre l’a un peu surprise. Mais «s’ils veulent un aussi haut pourcentage, c’est qu’ils veulent s’impliquer, alors ça devient intéressant, j’ai juste hâte de voir leur vision», dit-elle au téléphone.

La coiffeuse était très «confiante», mais sa tentative a bien failli échouer. Les dragons, Gilbert Rozon en tête, y voyaient un intérêt assez limité puisqu’aucune vedette n’est associée à Menz Club. Mais Mme Nagar en est une, en fait. Elle a expliqué qu’elle donne des formations aux coiffeurs partout au Québec, qui paient pour entendre ses conseils. Il fallait le dire plus tôt!

Son rêve, c’est de vendre des franchises pour des Menz Club, comme celle du boulevard Lebourgneuf, partout au Québec. «Je veux que Menz Club devienne la référence.»

Mais dans l’émission, les dragons lui ont suggéré d’y aller doucement et de s’implanter plus solidement d’abord, entre autres en ouvrant un salon à Montréal. Elle en discutera bientôt avec ses dragons.

Entre temps, le carnet de rendez-vous «se remplit beaucoup» à la suite de l’émission, mais mardi midi, ce n’était pas encore complet pour la semaine.

Menz Club, qui s’inspire des barbiers nouveau genre et de la tendance du «grooming» pour hommes aux États-Unis, propose non seulement des coupes de cheveux à la dernière mode, mais aussi la taille de la barbe, des soins du visage et des massages capillaires.

Sur le même sujet