/news/provincial
Navigation

Village Vacances Valcartier achète l’Hôtel de glace

DM hotel glace-01
Photo Agence QMI, Daniel Mallard

Coup d'oeil sur cet article

Le Village Vacances Valcartier achète l’Hôtel de glace et en déménagera les installations dès l’hiver prochain au coût de 5 millions $.

«Nous sommes très heureux d’accueillir dans nos rangs l’Hôtel de glace», s’enchante Guy Drouin, propriétaire du Village Vacances Valcartier (VVV).

Le propriétaire du Village Vacances Valcartier, Guy Drouin (en mortaise), espère ouvrir l’Hôtel de glace avant les fêtes. «On va mettre toutes les ressources nécessaires», avance-t-il.
Photo Le Journal de Québec, Stevens Leblanc
Le propriétaire du Village Vacances Valcartier, Guy Drouin (en mortaise), espère ouvrir l’Hôtel de glace avant les fêtes. «On va mettre toutes les ressources nécessaires», avance-t-il.

«Nous prévoyons qu’elle y soit au moins jusqu’à l’an 3000. Après on verra, avec le réchauffement, il y aura sûrement des palmiers à Québec», lance-t-il à la blague.

Jacques Desbois, fondateur de l’Hôtel de glace, souligne qu’il s’agit d’une «décision réfléchie qui remonte à plusieurs années». C’est d’ailleurs lui qui a organisé la rencontre avec M. Drouin. Le VVV fait l’acquisition de la structure glacée, mais M. Desbois reste en poste avec les artisans de l’hôtel pour «assurer la pérennité de l’hôtel», précisent les deux hommes.

L’acquisition fait donc grimper de 5 M$ la facture de 65 M$ déjà annoncée par le VVV en décembre pour la réalisation du complexe touristique quatre saisons le plus important dans l’est du Canada.

MM. Desbois et Drouin espèrent pouvoir ouvrir l’Hôtel de glace un peu plus tôt, à la fin décembre 2016. «On veut ouvrir avant les Fêtes et on va mettre toutes les ressources nécessaires», assure M. Drouin.

Par ailleurs, M. Desbois estime qu’il y aura des impacts positifs pour l’hôtel. «Au Village Vacances Valcartier, on parle d’une clientèle de l’ordre de 200 000 personnes l’hiver qui est déjà présente. Pour ce qui est des clientèles touristiques, elle est déjà au rendez-vous. On pense honnêtement que l’achalandage va s’accroître», observe-t-il.

«Safari-neige»

De son côté, M. Drouin, croit que la formule ajoutée au VVV, qu’il a surnommé le «safari-neige», deviendra un pôle d’attraction incroyable pour la clientèle d’ici et de partout dans le monde. «Un concept comme celui-ci, qui va faire cohabiter le Nord canadien et la Polynésie, je ne connais pas ça ailleurs.»

Le maire de Québec, Régis Labeaume, s’est montré fort satisfait de l’annonce d’hier sur l’achat et le déménagement de l’Hôtel de glace. «C’est très intelligent, s’est-il félicité. Ça fait une concentration de plaisirs d’hiver. Tout ça mis ensemble, ça va faire tout un complexe à Québec. Je vais aller visiter tout ça.»

— Avec la collaboration de Taïeb Moalla