/entertainment/radio
Navigation

Le maire Jean Tremblay devient chroniqueur régulier de Bouchard en parle

Le maire Jean Tremblay devient chroniqueur régulier de Bouchard en parle
Photo Le Journal de Québec, Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Pour une deuxième fois en 18 mois, le FM 93 pige dans l’arène politique afin de se doter d’un gros nom.

L’animateur Sylvain Bouchard a annoncé jeudi matin sur les ondes que le maire de Saguenay, Jean Tremblay, joindra son équipe de collaborateurs en vue de la rentrée de l’automne. Il parlera tous les jours avec l'animateur Sylvain Bouchard afin de commenter l'actualité.

Sylvain Bouchard
Le maire Jean Tremblay devient chroniqueur régulier de Bouchard en parle
Agence QMI/Le Journal de QuÈbec

Alors que Nathalie Normandeau était une retraitée de la politique lors de son embauche, en novembre 2014, M. Tremblay émettra ses commentaires sur l'actualité pendant qu’il occupe en même temps le rôle de maire de Saguenay.

Il a déjà annoncé qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat, après une carrière de 20 ans comme maire de Chicoutimi et de Saguenay. M. Tremblay sera maire de Saguenay jusqu'à l'automne 2017.

D'autres aspirations politiques?

Jean Tremblay devient-il chroniqueur à la radio de Québec pour préparer le terrain en vue d’une candidature politique provinciale ou fédérale? Voilà la question que lui a lancé l’animateur Sylvain Bouchard et à laquelle sa réponse fût catégorique:

«C’est sûr que non! Ma carrière politique... 20 ans c’est terminé. 20 ans en politique c’est fait! Ça ne m’intéresse pas. J’ai eu des demandes à toutes les élections, j’aurais très bien pu le faire la dernière fois. [...] J’ai toujours dit non. J’ai hésité peut-être il y a 10 ans, mais pas plus que ça, mais là c’est sur que c’est fini!»

Pas en conflit d’intérêts

Bien que son expérience en politique sera mise à contribution lors de ses chroniques, le maire Tremblay dit qu’il parlera en tant que citoyen. De plus, il dit avoir fait les vérifications nécessaires auprès du Commissaire à l’éthique de la ville de Saguenay, afin d’éviter de se retrouver en conflit d’intérêt.

«Je n’ai pas l’intention ici de parler de Saguenay [...] ça ne sera pas mon sujet préféré. Il fallait aussi que ça soit une station détachée de la ville. [...] Aussi il y a le fait que c’est ma dernière année [en politique], ça me libère. [...] Tout ça, mis ensemble, je me sens très à l’aise, je me sens détaché. Le poste [FM93] ne me doit rien», a-t-il indiqué lors de l’annonce.

Le maire de Saguenay a aussi fait valoir que son talent de communicateur et sa «sensibilité à la misère des autres» seront des atouts dans son nouveau rôle de chroniqueur. «Ce n’est pas pour me vanter, mais je le sens que je suis écouté. Si j’avais plus de talent dans le dessin, je ferais plus de dessin. [...] J’adore la communication pis j’aime le monde, le monde ordinaire.»

Régis Labeaume

Jean Tremblay promet qu’il ne se gênera pas pour critiquer son homologue à Québec Régis Labeaume.

«Je ne viens pas ici pour critiquer Régis Labeaume. Ce n’est pas mon mandat, assure-t-il. Pas lui, mais ses décisions oui! Je n’ai pas peur et quand il va dire des choses comme les Jeux olympiques par exemple, je n’étais pas d’accord [...] je ne trouvais pas que c’était une bonne idée. [...] S’il arrive avec une idée comme celle-là, non, je ne me gênerai pas! S’il fait quelque chose de bien, je ne me gênerai pas non plus.»

– Jean Tremblay qui commentera l’actualité à 7h00 tous les jours de semaine dès septembre au FM 93.