/lifestyle/health
Navigation

De la thalasso pour bébés

Sonia Rochel a fondé le concept de Thalasso Bain Bébé en 1998.
Photo courtoisie Sonia Rochel a fondé le concept de Thalasso Bain Bébé en 1998.

Coup d'oeil sur cet article

Le petit Émile, de Saint-Charles-de-Bellechasse, a eu toute une chance dans ses deux premières semaines de vie. Deux fois plutôt qu’une, le poupon a reçu des soins tout particuliers qui gagnent en popularité au Québec, le Thalasso Bain Bébé. Nulle autre que la créatrice de cette pratique unique, la Française Sonia Rochel, l’a bercé dans l’eau à Lévis.

Cette dernière, auxiliaire de puériculture à Paris, a traversé l’Atlantique pour venir former six nouvelles praticiennes au Dauphin bleu, une entreprise lévisienne qui propose le Thalasso Bain Bébé aux nouveaux parents. C’est actuellement la seule école du monde à offrir cette formation. Une Belge de 24 ans a même fait le chemin jusqu’à Lévis pour ne pas manquer cette chance.

Après quatre jours de vie, puis à deux semaines, le petit Émile a reçu «ce cadeau de bienvenue au monde», comme le décrit Mme Rochel, dans le cadre de la formation.

«J’ai pleuré lors du premier bain, confie la maman, Érika Laflamme. Il se retrouve comme dans le passé. Il se laisser aller.» Son conjoint renchérit. «C’est beau à voir. C’est comme si tu pouvais le voir dans le ventre de sa mère», illustre Philippe Gilbert.

«Ma baignoire, c’est un ventre»

Le Thalasso Bain Bébé, qui consiste à bercer et masser le bébé dans l’eau et sous un jet, s’est fait connaître aux quatre coins du globe grâce à une vidéo vue plus de 42 millions de fois sur YouTube. On y voit deux jumeaux s’entrelacer en recevant les soins des mains de Sonia Rochel. La vidéo est ci-dessous.

«Le thalasso, c’est un bain qui touche par sa magie, tout simplement, explique sa créatrice. Il faut que le temps s’arrête, recréer des conditions de sérénité et de détente. Ma baignoire, c’est un ventre. Mes mains et les rebords du bain, ils sont la paroi de celui-ci. Je vais utiliser la chaleur de l’eau [37 °C] et l’immersion des bras, des jambes et surtout du ventre le plus possible pour reproduire ce qu’a été la vie du bébé dans le ventre de sa mère. C’est le sécuriser, observer et écouter ses réactions, sans contrainte.»

Un bain réparateur

Si plusieurs nouveau-nés sont immédiatement apaisés, Mme Rochel s’étonne de constater que, pour d’autres poupons, ce bain est synonyme de réparation. «Il y a de vraies réparations de naissance à faire. On l’a vécu au moins deux fois pendant cette formation; des moments tellement bouleversants. Dans un cas, le bébé et la mère se sont mis à pleurer tout ce qu’ils n’ont pas pu pleurer de cette naissance dans l’urgence, de cette rencontre qui ne s’est pas faite à la naissance», raconte la spécialiste de la maternité.

«Au deuxième bain, les pleurs se sont transformés en éclats de rire, le bébé était complètement détendu. Tu te dis: “Wow! on a réparé!”» s’émerveille Mme Rochel.

Le petit Émile a eu droit à un premier bain à l’âge de quatre jours.
Photo courtoisie
Le petit Émile a eu droit à un premier bain à l’âge de quatre jours.

Le Thalasso Bain Bébé

  • Des praticiennes certifiées au Canada et en France
  • Créé il y a 18 ans par l’auxiliaire de puériculture française Sonia Rochel
  • Le Dauphin bleu, à Lévis, a été le premier à offrir ces soins au Québec et au Canada
  • On compte actuellement 9 praticiennes certifiées au Québec

Des conseils aux nouveaux parents pour le bain

  • Il est important de baigner son bébé dans une eau à 37 °C, rappelle Sonia Rochel. Elle conseille à tous les parents de se procurer un thermomètre de bain. «Comment tu veux estimer de l’eau tiède? Il faut 37 °C! Ce n’est pas dit dans les cours de préparation ici [au Québec] contrairement à la France. On devrait le dire, d’acheter un thermomètre, comme on le fait pour les serviettes et le savon!»
  • Pour que le bébé vive un moment agréable, il est important de remplir la baignoire suffisamment afin que ses bras, ses jambes et son ventre puissent être sous l’eau. «Comment tu veux être bien dans deux pouces d’eau?» soulève la créatrice du Thalasso Bain Bébé.