/news/consumer
Navigation

Des crèmes solaires vous protègent moins qu’annoncé

vanessa hébert
Photo Le Journal de Montréal, Marie-Ève Dumont Vanessa Hébert, qui profitait d’un bain de soleil hier après-midi, a appris que sa protection solaire ne la protège pas adéquatement.

Coup d'oeil sur cet article

Pensez-y deux fois avant de vous attarder sous les rayons du soleil cet été, votre crème solaire ne vous protège peut-être pas autant que promis sur l’étiquette, révèle une étude américaine.

«C’est inquiétant de voir que certains produits ne respectent pas les normes qu’ils affichent eux-mêmes», déplore Georges-Étienne Gagnon, pharmacien.

Le magazine Consumer Reports aux États-Unis a testé la protection solaire sur la peau d’une soixantaine de crèmes solaires en lotion ou en vaporisateur ainsi que des baumes à lèvres. Plusieurs de ces produits sont aussi offerts chez nous.

Selon leur analyse, près de la moitié des produits ne respecteraient pas le facteur de protection solaire (FPS) inscrit sur l’étiquette.

Plutôt que d’avoir un FPS 30 comme il était indiqué, plusieurs produits offraient plutôt du 20 ou du 22. Trois produits protégeaient même deux fois moins que ce qu’ils prétendaient.

«Les gens n’ont souvent aucune connaissance en la matière alors ils comptent beaucoup sur les étiquettes. Si l’efficacité est faussée, on ne sait plus à quoi se fier», se désole Vanessa Hébert, qui profitait d’un bain de soleil hier.

Minéraux, peu efficaces

Le même constat a été observé dans des crèmes avec des FPS de 45 et plus. C’est le cas notamment du Banana Boat Sport Performance FPS 50 en vaporisateur qui était bien loin du compte avec une protection de 24.

Les mentions «Résistante à l’eau» inscrites sur plusieurs marques s’avèrent aussi peu efficaces selon l’étude.

«C’est vraiment surprenant de voir que ce n’est pas respecté. C’est assez grave parce que trop de soleil peut amener le cancer», s’inquiète Pierre Blanc, qui prenait une pause près de son vélo.

Les produits dits «naturels» qui protègent la peau à l’aide de protecteurs physiques et non chimiques font encore moins bonne figure.

Près de 75 % de ces crèmes, qui contiennent des minéraux comme le dioxyde de titane ou d’oxyde de zinc comme barrière aux rayons UV, ne respectaient pas le FPS promis.

«Les minéraux sont comme de la pulpe dans le jus d’orange. Si tu ne le brasses pas ou si tu l’utilises peu, il s’accumule dans le fond du contenant. Le produit perd donc de son efficacité», mentionne M. Gagnon.

Mettre de la crème

Malgré tout, il vaut mieux mettre une crème moins efficace que de ne pas en mettre du tout, selon le dermatologue Waybe Carey, du Centre universitaire de santé McGill.

«Les résultats en laboratoire et les effets réels sur la peau peuvent être différents. Il faut mettre de la crème dès qu’on sort dehors. On n’a pas besoin d’être couché au soleil pour être affecté», insiste le Dr Carey.

La protection solaire mise à l’épreuve

  • Produits efficaces comme promis
  • Aveeno Protect + Hydrate en crème FPS 30 
  • Neutrogena CoolDry Sport en crème FPS 30
  • Banana Boat SunComfort en vaporisateur FPS 50+ 
  • Equate (Walmart) Sport en vaporisateur FPS 30 
  • Banana Boat sport performance CoolZone  en vaporisateur SPF 30

Produits moins efficaces que promis

  • Banana Boat sport performance en vaporisateur FPS 50+
  • Neutrogena clear face en crème FPS 55
  • Hawaian Tropic toucher soyeux en crème FPS 30
  • Neutrogena clear face en crème FPS 30
  • Blistex Five Start Lip en baume à lèvres FPS 30
  • Source: Étude menée par Consumer Reports