/news/politics
Navigation

La position de Lisée sur le référendum lui sert

Il est content de sa remontée dans le dernier sondage

Jean Francois Lisee
Photo d'archives, Simon Clark Jean-François Lisée

Coup d'oeil sur cet article

Jean-François Lisée se réjouit des résultats du sondage publié samedi le plaçant deuxième dans la course à la direction du Parti québécois. Le candidat estime que sa position claire repoussant un éventuel référendum explique en partie ces résultats.

« On sent qu’il y a un réel engouement autour de ma candidature » – Jean-François Lisée

Deuxième derrière Alexandre Cloutier avec 15 % des intentions de vote, selon un sondage Le Journal/Le Devoir, Jean-François Lisée est satisfait de ce bond considérable. «On le sent, il se passe vraiment quelque chose autour de ma candidature», souligne-t-il.

M. Lisée affirme que cette remontée dans les intentions de vote est notamment attribuable à sa position claire sur un référendum repoussé. «Je pense qu’il faut respecter le rythme que les Québécois veulent nous donner. Les gens apprécient qu’on les écoute», croit celui qui obtenait 6 % des intentions au début mai.

« Les militants veulent une proposition claire sur l’indépendance. Mais ils veulent aussi un plan pour s’y rendre » – Martine Ouellet

Pas question toutefois de changer de cap et d’orienter sa campagne vers celui qui est au sommet du classement actuellement, Alexandre Cloutier. «Le progrès qu’on réalise dans la campagne vient du fait qu’on dit des choses claires, mais aussi qu’on respecte nos collègues», estime Jean-François Lisée.

Plan de match

Quant au meneur actuel de cette course au leadership, Alexandre Cloutier, il refuse de se reposer sur ses lauriers. «Les choses peuvent changer rapidement en politique. Je suis le plan de match que nous avons et je vais continuer de faire des propositions concrètes», promet le député de Lac-Saint-Jean.

« Ce n’est pas un sprint, mais bien un marathon et je n’ai pas l’intention de ralentir le rythme. » – Alexandre Cloutier

Visiblement satisfait de sa position de tête actuelle, Alexandre Cloutier se dit surtout heureux de voir les sympathisants d’autres formations politiques l’appuyer dans le sondage de samedi.

«Les électeurs de Québec solidaire et de la CAQ se reconnaissent dans les propositions que j’ai faites jusqu’à maintenant. En politique, il faut additionner et c’est dans cet esprit que je mène ma campagne», rappelle celui qui obtient désormais 37 % des appuis.

Ce score n’effraie toutefois pas Martine Ouellet, qui pointe quant à elle au quatrième rang avec 7 %. «La course est encore jeune et ça bouge encore pas mal, rappelle celle qui en est à sa deuxième course à la chefferie.»