/news/society
Navigation

Pow wow mémorable à Wendake

La Nation huronne-wendat a accueilli 18 000 visiteurs pour l’édition 2016

Coup d'oeil sur cet article

Plus de 18 000 personnes ont participé au grand Pow wow international de Wendake ce week-end, une édition record qui réjouit au plus haut point le grand chef Konrad Sioui.

«C’est au-delà de nos espérances. C’est l’année où l’on a attiré le plus de monde. Et pour la météo, les grands esprits ont été de notre bord toute la fin de semaine», confiait M. Sioui.

Ce dernier se dit particulièrement fier de voir à quel point Wendake réussit, année après année, à attirer des gens de partout pour son Pow wow. «Les gens de Québec sont toujours là. Québec et Wendake, ça fait un, affirme le grand chef. Mais de voir des gens de Montréal, de l’Outaouais, de l’Ontario, des États-Unis et même des Maoris de la Nouvelle-Zélande, ça ouvre des possibilités de discussions et d’échanges incroyables.»

Nouveau site apprécié

Le nouvel emplacement permanent a aussi connu un baptême grandiose. Né d’un investissement de plus de 300 000 $, le site installé au bord de la rivière Saint-Charles permet au Pow wow de s’élever à un autre niveau.

«Ça faisait deux, trois ans qu’on cherchait. L’ancien site de danse, fermer le boulevard Bastien, ce n’était plus acceptable. Sous un soleil de plomb, sur l’asphalte, ce n’était pas idéal pour les danseurs», rappelle M. Sioui, qui accueillait 135 danseurs de 24 nations autochtones.

Les viandes sauvages ont la cote

Comme chaque année, le kiosque de dégustation de viandes sauvages de Roland Sioui a encore une fois fait fureur. Porc-épic, ours ou orignal cuits sur le feu de bois ont fait le régal des curieux qui découvraient ces viandes étonnantes.

Après avoir offert une centaine de livres de viande aux visiteurs en trois jours, M. Sioui terminait son Pow wow avec le sourire.