/news/politics
Navigation

Cabinet Couillard : l’ancien député Norm MacMillan appelé en renfort

Norm MacMillan
Photo d'archives JOEL LEMAY Norm MacMillan

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Philippe Couillard a fait appel à un vieux routier de la politique, Norman MacMillan, pour tenter d’améliorer les communications entre son cabinet et le reste du caucus libéral.

L’ancien député de Papineau a accepté de sortir de sa retraite pour occuper un poste de conseiller spécial auprès du premier ministre. Il aura entre autres pour fonctions de faire le lien entre les ministres et le reste du caucus.

Des députés libéraux se sont plaints au cours des derniers mois du manque d’écoute de la part de Philippe Couillard et de son entourage. Certains ont également remis en question la gestion du gouvernement dans plusieurs dossiers tels que l’exploration pétrolière à Anticosti, le projet de loi sur l'industrie du taxi et la crise au ministère des Transports.

La présidente du caucus, Nicole Ménard, avait d’ailleurs senti le besoin de convoquer une rencontre extraordinaire le 30 mai dernier afin de permettre aux députés de s’exprimer. Une telle réunion, en toute fin de session parlementaire, était pour le moins inusitée, d’autant que les journalistes n’y avaient pas été conviés.

L’opposition y avait vu le signe d’une profonde discorde au sein des rangs libéraux. Philippe Couillard avait réfuté cette allégation en indiquant que la rencontre avait uniquement pour but de permettre aux députés d’échanger plus longuement sur des sujets d’ordre politique.

S’il nie que l’embauche de Norman MacMillan est une réponse au mécontentement exprimé par certains députés, le bureau du premier ministre reconnaît néanmoins que son arrivée permettra de «bonifier» les communications entre les rendant à la fois plus «fluides» et «dynamiques».

Le directeur des communications au cabinet de Philippe Couillard, Charles Robert, a indiqué que M. MacMillan, qui a déjà siégé au conseil des ministres en plus d’avoir occupé les fonctions de président du caucus et de whip en chef du gouvernement, avait la tête de l’emploi.

«C’est quelqu’un qui a une très grande expérience, qui a une compréhension du travail parlementaire et qui est très, très apprécié au sein du caucus», a dit M. Robert à l’Agence QMI.

Norman MacMillan devrait entrer en fonction au début du mois d’août, près de quatre après avoir quitté l’Assemblée nationale. Élu député de Papineau à sept reprises entre 1989 et 2008, M. MacMillan avait choisi de ne pas se représenter lors de l’élection générale de 2012.