/slsj
Navigation

Accident nautique à Saguenay: cadette blessée gravement par une hélice

Coup d'oeil sur cet article

Une jeune monitrice des cadets de 17 ans a été gravement blessée dans un accident nautique sur la rivière Saguenay samedi matin. Éjectée du Zodiac dans lequel elle se trouvait, la victime aurait été blessée à la tête par l’hélice de l’embarcation.

La jeune femme accompagnait un groupe du camp de cadets de la Base militaire de Bagotville dans une formation au Club de voile de Shipshaw lorsque l’accident a eu lieu.

Vers 9 h 45, les policiers de Saguenay ont reçu un appel pour «une jeune fille à l’eau, semi-consciente» et gravement blessée à la tête.

La victime se trouvait dans un Zodiac de 14 pieds muni d’un moteur à hélice avec trois autres cadets lorsqu’une vague l’aurait éjectée de l’embarcation.

Au moment de sa chute, la monitrice aurait été heurtée violemment par l’hélice.

Un autre cadet a aussi été jeté par-dessus bord, mais il n’a subi aucune blessure. Tous les occupants portaient leur veste de flottaison.

« Traitements urgents »

La cadette-cadre a été immédiatement transportée dans un centre hospitalier de la région pour «des traitements urgents», selon la police de Saguenay.

Aucune mise à jour quant à son état de santé n’a été faite pour l’instant par les autorités ou la Base militaire de Bagotville, qui est responsable du camp.

L’officière aux affaires publiques du Centre d’entraînement des cadets de Bagotville a toutefois confirmé au Journal que les parents de la jeune fille avaient été avisés de l’accident.

«Elle a été prise en charge rapidement à l’hôpital et ses parents sont en route pour venir la rejoindre», explique la capitaine Lissa Rivet.

Triste jour pour les cadets

Les corps de police civils et militaires ont ouvert une enquête pour faire la lumière sur les circonstances de l’accident qui survient à une date marquante pour les cadets des Forces armées canadiennes.

Leurs collègues de Valcartier soulignaient aujourd’hui même le 42e anniversaire du décès de six des leurs, causé par l’explosion d’une grenade à Valcartier en 1974.