/news/currentevents
Navigation

Terre-Neuve-et-Labrador: enquête sur la disparition du cerveau d’un bambin

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a dévoilé mardi les détails de l’enquête externe qui sera menée auprès du coroner en chef de la province à la suite de la disparition du cerveau d’un bambin de quatre mois.

Le ministre terre-neuvien de la Justice et de la Sécurité publique, Andrew Parsons, a indiqué que l’examen sera confié au médecin légiste en chef de la Nouvelle-Écosse, Matthew Bowes, qui a mené des vérifications similaires dans d’autres juridictions.

Il tentera de faire la lumière sur les circonstances entourant la disparition du cerveau du petit Matthew Rich. L’enfant a perdu la vie le 15 octobre 2013 à la suite d’une grave blessure à la tête. Son père, Thomas Michel, avait été accusé de meurtre au second degré dans les semaines ayant suivi le décès.

Les charges retenues contre l’homme de 24 ans ont toutefois été abandonnées en décembre dernier à la suite de la disparition du cerveau de l’enfant décédé, pièce maîtresse du dossier de l’accusation.

Selon des documents obtenus par CBC, le cerveau du jeune Matthew aurait fini à la poubelle après avoir été entreposé dans un local réservé aux déchets médicaux.

En plus d’enquêter sur la disparition du cerveau, le Dr Bowes passera en revue les infrastructures, les ressources, les politiques et les procédures du Bureau du médecin légiste en chef et formulera des recommandations pour assurer son bon fonctionnement.

«Je remercie le Dr Bowes d'avoir accepté de procéder à cet examen et je suis impatient de voir le rapport final et les recommandations, a déclaré le ministre Parsons. En fin de compte, notre objectif est de veiller à ce que le Bureau du médecin légiste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador ait les outils nécessaires pour bien fonctionner et assurer le rôle essentiel qu'il joue au sein de notre système de justice.»

Un budget de 100 000 $ a été alloué à l’enquête, qui pourrait s'étendre sur plusieurs mois.