/news/health
Navigation

Réadaptation intensive: Nouvelle Unité Maurice Tanguay à l'IRDPQ

La Fondation Élan de l'IRDPQ a rendu hommage, mercredi, à Maurice Tanguay, dont la Fondation a versé 250 000$ qui ont servi à l'aménagement d'une nouvelle unité de réadaptation intensive pour les jeunes handicapés.
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL La Fondation Élan de l'IRDPQ a rendu hommage, mercredi, à Maurice Tanguay, dont la Fondation a versé 250 000$ qui ont servi à l'aménagement d'une nouvelle unité de réadaptation intensive pour les jeunes handicapés.

Coup d'oeil sur cet article

L'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ) a maintenant son Unité Maurice Tanguay, en reconnaissance de la contribution de 250 000$ de la Fondation Maurice Tanguay au bénéfice des enfants handicapés.

«Ce geste se veut un coup de chapeau bien senti à cet homme de coeur. Cette somme nous aura permis de financer de nombreux projets de réaménagement», a déclaré, mercredi, le président de la Fondation Élan, Guy Béliveau, au moment de dévoiler le nom de cette unité de réadaptation intensive, aménagée l'an dernier au point de service de l'IRDPQ sur le chemin Saint-Louis.

La Fondation Élan de l'IRDPQ a rendu hommage, mercredi, à Maurice Tanguay, dont la Fondation a versé 250 000$ qui ont servi à l'aménagement d'une nouvelle unité de réadaptation intensive pour les jeunes handicapés.
Photo Jean-François Desgagnés

Maurice Tanguay n'a pu assister à la cérémonie pour des raisons de santé. «Ce n'est rien d'inquiétant», a précisé son fils Jacques, dont l'engagement auprès des centres François-Charron et Cardinal-Villeneuve (aujourd'hui l'IRDPQ) ne date pas d'hier.

Jeunes courageux

«Je suis très attaché à cette institution. Cela me fait toujours un pincement au coeur de voir ces jeunes qui méritent beaucoup de respect pour leur courage et leur détermination. Je suis fier de voir qu'ils peuvent vivre dans un environnement très acceptable», a confié M. Tanguay qui participait à cet hommage avec des membres de sa famille.

La Fondation Élan de l'IRDPQ a rendu hommage, mercredi, à Maurice Tanguay, dont la Fondation a versé 250 000$ qui ont servi à l'aménagement d'une nouvelle unité de réadaptation intensive pour les jeunes handicapés.
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

Jacques Tanguay a partagé quelques instants avec le jeune Hugo Gosselin, 10 ans, qui a subi l'amputation de sa jambe droite à la hauteur du mollet, où s'était logée une tumeur maligne. Après dix mois de chimiothérapie et un mois passé à l'unité de réadaptation fonctionnelle intensive, il se réjouit de reprendre l'école, en septembre.

Coup de masse

Sa mère, Lili Mercier, qui a été à ses côtés tout au long de son séjour à l'IRDPQ, a grandement apprécié les facilités de la nouvelle unité dotée de 15 chambres privées.

«C'est notre dernière semaine ici. Sa prothèse est faite. La maladie subite d'Hugo a été comme un coup de masse dans le front. C'est dur. La Fondation Maurice Tanguay a toujours été là pour nous», a exprimé

La Fondation Élan de l'IRDPQ a rendu hommage, mercredi, à Maurice Tanguay, dont la Fondation a versé 250 000$ qui ont servi à l'aménagement d'une nouvelle unité de réadaptation intensive pour les jeunes handicapés.
Photo Jean-François Desgagnés

Mme Mercier qui réside à Saint-Ephrem-de-Beauce.

William Chouinard 16 ans, quittait, mercredi, l'unité, après cinq mois de réadaptation intensive, à la suite d'une hémorragie cérébrale qui a causé une paralysie du côté droit. «Cela a été en quelque sorte notre deuxième maison», a dit sa mère, Sylvie Bélanger, de Saint-Jean-Port-Joli, qui a partagé la chambre de son fils à l'IRDPQ. Les nouvelles sont très encourageantes pour le jeune William qui a retrouvé une grande partie de sa motricité.