/news/education
Navigation

La ministre David veut moderniser les cégeps

Une vaste consultation se tiendra cet automne

Hélène David, Ministre provinciale
Photo JOEL LEMAY, AGENCE QMI Hélène David, Ministre provinciale

Coup d'oeil sur cet article

C’est jour de rentrée dans les cégeps de la province, qui n’ont pas subi de changement majeur depuis près de 25 ans. La ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David, a bien l’intention d’y remédier.

Une vaste consultation se tiendra cet automne dans le réseau collégial. Les cégeps sont au point mort depuis la réforme de l’enseignement de 1993 et la Fédération des cégeps réclame depuis des années un coup de barre afin de donner un second souffle aux collèges, particulièrement à ceux qui se trouvent en région et qui peinent à attirer des étudiants.

Les temps changent

La ministre Hélène David est bien déterminée à «moderniser» le réseau puisque «les jeunes n’étudient plus de la même façon», a-t-elle affirmé au Journal au cours d’une entrevue accordée à l’occa­sion de la rentrée collégiale.

Une révision du Règlement des études collégiales est toujours sur la table, inspirée par les conclusions du rapport Demers, déposé il y a près de deux ans, qui recommandait davantage de souplesse pour adapter la formation aux besoins du marché du travail.

Mais la ministre David prévient qu’elle ne s’en servira pas comme d’un «catéchisme» et se dit ouverte à d’autres modifications qui émaneraient du réseau collégial. «Je peux aller plus loin ou ailleurs», affirme-t-elle. Mme David veut aussi «plus de stages en milieu de travail» et se dit ouverte à regarder «les conditions d’obtention d’un diplôme collégial».

Statu quo

Même si un «bouquet» de changements est à venir, aucune modification ne sera apportée à la formation générale, a ajouté Mme David. Même scénario pour l’épreuve uniforme de français, même si la Fédération des cégeps a déjà réclamé des assouplissements.