/lifestyle/books
Navigation

The Girls

The Girls
Emma Cline
Aux Éditions Quai
Voltaire, 336 page
Photo courtoisie The Girls Emma Cline Aux Éditions Quai Voltaire, 336 page

Coup d'oeil sur cet article

Magnifiquement bien écrit, le premier roman de l’Américaine Emma Cline, 27 ans, revient sur une époque trouble qui ne fleurait pas toujours le patchouli...

Tout le monde a entendu parler de Charles Manson et des membres de sa «Famille» qui, en 1969, ont fait la manchette à la suite de la boucherie perpétrée chez Sharon Tate, l’épouse du réalisateur Roman Polanski. En revanche, peu de gens ont entendu ­parler de l’avant, de la ­façon dont le leader de ce groupe de hippies soi-­disant peace and love s’y est pris pour transformer quelques-unes de ses ­esclaves sexuelles extatiques en meurtrières.

Passant de la réalité à la fiction, Emma Cline met ainsi en scène Evie Boyd, une Californienne de 14 ans trop souvent livrée à elle-même depuis le divorce de ses parents.

Durant l’été 1969, lorsqu’elle fera la connaissance d’une bande de filles à la fois sexy et repoussantes de saleté qui «semblaient glisser au-dessus de tout ce qui les entourait», ni sa mère ni son père ne sauront donc la mettre en garde contre la communauté à laquelle elles ­appartiennent, orgies, voyages à l’acide et sacrifices de chiens y étant apparemment couramment pratiqués. Du coup, Evie ne tardera pas à se joindre à elles et à les suivre dans le ranch carrément insalubre où Russell, leur charismatique gourou, ­finit toujours par obtenir tout ce qu’il veut en combinant boniments, alcool, drogues et rock’n’roll.

Un roman troublant ­salué par la presse anglo-saxonne qui raconte en détail comment n’importe quelle jeune fille paumée avide de plaire et de donner un sens à sa vie peut devenir le jouet des plus dangereux ­illuminés.

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE

Cannibales

Régis Jauffret
aux Éditions du Seuil,
192 pages
Photo courtoisie
Régis Jauffret aux Éditions du Seuil, 192 pages

On a eu envie de dévorer ce nouveau Jauffret dès l’instant où on en a lu la quatrième de couverture, qu’on résume comme suit: une jeune artiste peintre entame une correspondance épistolaire avec la mère de son ex-amant et au fil des lettres, elles finiront par nourrir le projet de tuer ce pauvre type. Les échanges sont absolument délicieux mais au final, on est resté sur notre appétit, l’intrigue manquant un peu de ­piquant...

La vérité sur le sucre

André Marette,
aux Éditions VLB,
160 pages
Photo courtoisie
André Marette, aux Éditions VLB, 160 pages

Le sucre est-il aussi mauvais pour la santé qu’on ne le pense? Est-il réellement à l’origine de l’explosion actuelle de cas d’obésité et de cas de diabète de type 2? S’intéressant depuis des décennies à cette substance de plus en plus ­décriée, André Marette fait le point en se basant sur les dernières recherches scientifiques. Un livre hyper intéressant qu’on devrait tous prendre le temps de lire.

La loi de Murphy

David McCallum,
aux Éditions City,
400 pages
Photo courtoisie
David McCallum, aux Éditions City, 400 pages

Quand on a Murphy pour nom de famille, il se peut qu’on ait tendance à collectionner les ­ennuis. Harry Murphy, un acteur de seconde zone, serait d’ailleurs le premier à pouvoir en ­témoigner: après avoir entendu par hasard des mafieux parler d’assassinat, il a en effet eu l’idée d’avertir leur future victime... sans penser aux conséquences. Écrite par le comédien incarnant Ducky dans la série NCIS, cette histoire complètement folle en déridera plus d’un.

Listes à tout faire

Paula Rizzo,
aux Éditions
Guy Saint
Jean, 144 pages
Photo courtoisie
Paula Rizzo, aux Éditions Guy Saint Jean, 144 pages

Si on a souvent l’impression d’être stressé et ­complètement débordé, ce ­petit guide se révélera fort utile. Énumérer par écrit tâches ou objectifs ­augmentant de 33 % les chances de les réaliser, les listes peuvent en effet contribuer à changer – pour le mieux! – notre vie du tout au tout. Il suffit de savoir comment les dresser et d’apprivoiser les façons d’en tirer le meilleur parti.