/sports/hockey/remparts
Navigation

Remparts: place aux choses sérieuses

L’équipe entame sa saison régulière vendredi soir au Centre Vidéotron contre les Saguenéens de Chicoutimi

Le premier choix des Remparts Andrew Coxhead ressentait un peu de nervosité à la veille du match d’ouverture de l’équipe contre les Saguenéens.
DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU Le premier choix des Remparts Andrew Coxhead ressentait un peu de nervosité à la veille du match d’ouverture de l’équipe contre les Saguenéens.

Coup d'oeil sur cet article

Philippe Boucher a vu des signes encourageants de ses jeunes Remparts lors du camp d’entraînement. Ce n’est toutefois qu’à partir de vendredi soir qu’il aura une véritable idée de ce à quoi il aura droit cette année, puisque les Diables rouges entament leur saison à domicile contre les Saguenéens de Chicoutimi ce soir au Centre Vidéotron.

Après un interminable camp d’entraînement qui dure depuis plus d’un mois, l’équipe fait finalement place aux choses sérieuses. «J’ai aimé comment le camp s’est déroulé. Maintenant, ça nous permettra non seulement de voir où on est rendus, mais aussi de savoir comment l’équipe se comporte dans notre building, devant nos partisans et lors d’un match où il y a un enjeu», a mentionné l’entraîneur québécois, jeudi matin, fraîchement débarqué d’un voyage éclair en Arizona où il est allé épier son fils Matthew au camp des recrues des Coyotes de l’Arizona. Le positif du long camp d’entraînement, toutefois, est que Boucher et son personnel d’adjoints ont pu compléter leur alignement tôt et travailler avec le groupe pendant plusieurs semaines.

«Chaque joueur vient ici individuellement pour faire sa place. À partir du match à Chicoutimi [le 9 septembre], on a commencé à se concentrer sur l’équipe. On a bien réagi depuis ce temps», estime-t-il.

Processus en cours

Malgré tout, les Remparts demeurent dans un processus de reconstruction entamé lors de la période des Fêtes, l’an dernier. Ce lendemain de veille de la Coupe Memorial fera encore en sorte que les jeunes Remparts – au quatrième rang parmi les équipes les plus jeunes de la LHJMQ – offriront quelquefois des prestations en dents de scie.

«Tout le monde doit passer par là après une Coupe Memorial. Shawinigan l’a fait, dans l’Ouest, ils l’ont fait, tout le monde le fait. Les règlements ont changé et il est impossible d’être compétitifs année après année. Par contre, on essaie d’accélérer ce processus le plus qu’on peut. C’est la raison pour laquelle l’un de nos deux joueurs européens [Dmitry Buynitskiy] est âgé de 19 ans. On pense qu’il peut être dominant et c’est de cette manière qu’on veut accélérer la reconstruction», a mentionné le Rempart en chef.

Une première au CV

Bien que le match d’ouverture de vendredi soir soit moins attendu que celui de l’an dernier, qui marquait l’ouverture officielle du Centre Vidéotron (CV), il n’en reste pas moins qu’il s’agira d’un premier bain dans le plus gros amphithéâtre d’une équipe junior au pays pour les nouveaux visages de l’équipe.

Les joueurs ont d’ailleurs pu, pour la première fois, patiner sur la glace du CV jeudi matin en vue de l’affrontement de vendredi soir.

«C’est vraiment cool et gros. Je suis un peu nerveux, mais je vais essayer de m’en servir de manière positive», s’est d’ailleurs exprimé le premier choix de l’équipe au dernier repêchage Andrew Coxhead, qui devrait être le pivot de la troisième unité d’attaque en compagnie de Yanick Turcotte et Ethan Crossman ce soir.

L’entraîneur espère d’ailleurs que ses joueurs vont profiter du moment.

«Tu as le droit de regarder autour de toi, dans les gradins. Ça fait partie du privilège de jouer à Québec.»

Boucher rassuré sur l’offensive

Au début du camp d’entraînement, le principal point d’interrogation, lorsqu’on regardait l’alignement des Remparts de Québec, était de savoir qui allait marquer des buts. À la lumière de ce qu’il a vu lors du camp d’entraînement, Philippe Boucher ne s’en fait plus avec cela.

À l’entraînement, jeudi, Philipp Kurashev évoluait au centre, aux côtés de Derek Gentile, tandis que Mathew Boucher devrait se joindre à eux. La deuxième unité comprenait le Biélorusse Dmitry Buynitskiy comme pivot. Celui-ci avait pour ailiers Louis-Filip Côté et Olivier Garneau.

«Il y a des soirs où ça va être plus difficile, c’est sûr. Par contre, j’ai moins de points d’interrogation sur notre attaque en ce moment. Je pense que, sur chaque ligne, nous compterons sur des gars capables de la mettre dedans», a-t-il avancé.

Boucher donne comme exemple ce qui devrait constituer son quatrième trio vendredi soir, en début de rencontre.

«On a Jesse Sutton et Sean O’Brien, deux gars qui ont connu de bons camps d’entraînement, avec Igor Larionov fils, un joueur offensif.»

Kurashev excité

D’ailleurs, les Remparts croient avoir comblé, avec Kurashev, un important besoin au centre. Le jeune patineur suisse d’origine russe a donné des signes plus qu’encourageants lors du camp d’entraînement, selon Philippe Boucher.

«C’est le package complet. On l’a moins vu contre Baie-Comeau [samedi dernier], mais j’ai aimé l’ensemble de l’œuvre. Il peut nous amener beaucoup grâce à sa compréhension du jeu, son coup de patin. Il a encore des choses à travailler, mais tout est là pour qu’il fasse un joueur de premier plan dans notre ligue. Des soirs, ça va bien aller, d’autres moins. Mais c’est ce qui se produit avec tous les jeunes joueurs.»

Celui qui portera le no 96 avec les Remparts avait d’ailleurs bien hâte de commencer.

«Je veux aider l’équipe à gagner et les succès personnels viendront avec. Nous avons un bon jeu d’ensemble et je crois que les buts vont venir par la suite», a-t-il mentionné.