/news/currentevents
Navigation

(PHOTOS) Une voiture traverse littéralement un immeuble commercial de Charlesbourg

Coup d'oeil sur cet article

Un spectaculaire accident a fait plus de peur que de mal vendredi midi, à Charlesbourg, lorsqu’une voiture a littéralement traversé mur à mur un immeuble commercial détruisant tout sur son passage. Heureusement, l’accident n’a fait aucun blessé.

L’immeuble, qui se trouve au 14008 du boulevard Henri-Bourassa à Charlesbourg, abrite une pharmacie et un centre médical, mais le local où le véhicule est entré dans sa course folle était inoccupé.

Étienne Doyon, porte-parole pour le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), a confirmé que personne n’a été blessé grièvement dans l'accident, et que la conductrice du véhicule, une dame de 69 ans, a subi des «blessures légères, notamment au niveau du visage».

«Elle a été conduite dans un centre hospitalier pour un choc nerveux», a-t-il ajouté.

La conductrice sera évaluée ultérieurement par la SAAQ pour déterminer si elle est apte à conduire, a précisé le porte-parole du SPVQ.

Photo Agence QMI, Aurélie Girard

Grande vitesse

Étienne Doyon n’a pas été en mesure de confirmer beaucoup de détails sur les circonstances exactes de l’accident, indiquant seulement qu’elle circulait dans le stationnement du commerce peu de temps avant l’accident.

Julie, une passante rencontrée sur les lieux, a pour sa part raconté au Journal avoir vu la voiture se diriger à une grande vitesse vers l’immeuble avant d’entrer en collision avec la vitrine.

Déjà en mode construction

Rencontré sur les lieux, le propriétaire de l’édifice, Éric Caron, s'affairait déjà à ramasser les dégâts causés par l’accident, quelques instants après la collision.

«On s’en tire bien parce qu’il n’y avait personne quand elle est entrée en collision avec l’immeuble», s’est-il exclamé.

M. Caron confirme que des bollards de sécurité se trouvaient devant la vitrine, mais n’ont pas été en mesure d’arrêter la course du véhicule.

«Il y avait des bollards de sécurité ancrés dans le béton, mais tout a arraché. [...] ils ont été retrouvés sous l’auto», a-t-il expliqué.