/news/politics
Navigation

13 choses à savoir sur la taxe carbone du gouvernement Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau
Photo AFP Le premier ministre Justin Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé lundi qu’il imposera une taxe carbone dès 2018 aux provinces, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le but de contrôler le réchauffement climatique.

Voici la stratégie du gouvernement fédéral décortiquée:

#1 Le gouvernement Trudeau compte imposer une taxe carbone dans les provinces qui n’auront pas adopté une forme de tarification du carbone à partir de 2018. 

#2  Les provinces comme Terre-Neuve, la Saskatchewan et la Nouvelle-Écosse ont donc deux ans pour adopter leur propre plan, sans quoi elles se verront facturées 10$ la tonne à partir de 2018.

#3 Ces trois provinces ont toutefois claqué la porte lundi lors de la conférence canadienne des ministres de l'Environnement.

#4 Au Québec et en Ontario, les gouvernements ont déjà adopté un système semblable, au lieu d’une taxe  –une bourse du carbone– afin d’inciter les entreprises à réduire leur empreinte environnementale.

#5 Ainsi, les provinces qui ont leur propre système comme le Québec et bientôt l’Ontario ne seront pas touchées par cette taxe fédérale. Elles devront toutefois démontrer que leur stratégie fonctionne en plus de s’arrimer aux cibles canadiennes.

#6 Ce système impose des limites d'émissions aux entreprises. La bourse du carbone permet aux entreprises de vendre ou d’acheter un permis d’émission.

#7 La Colombie-Britannique a adopté une taxe carbone en 2008 qui s’élève aujourd’hui à 30$ la tonne.

#8 La taxe de l’Alberta doit, quant à elle, entrer en vigueur le 1er janvier prochain et elle s'élèvera à 20 $ par tonne pour passer à 30 $ en 2018.

#9 Le gouvernement Trudeau prévoit taxer 10$ la tonne dès 2018 et augmentera de 10 $ chaque année pour atteindre 50$ la tonne en 2022.

#10 Tous les revenus qui seront perçus par la taxe carbone du fédéral sera redistribué dans la province où les GES ont été émis.

#11 Cette mesure survient alors que le Canada s’est engagé à réduire de 30 % ses émissions d’ici 2030 (par rapport à 2005) lors de l’Accord de Paris.

#12 Jusqu’ici, le Canada a raté tous ses objectifs de réduction de GES.

#13 Même s’il l’avait durement critiquée, la cible de Justin Trudeau, est la même que l’objectif que s’était fixé l’ex-premier ministre Stephen Harper à l’époque et est plus faible que celles de Barack Obama aux États-Unis.