/news/politics
Navigation

Services affectés par l’austérité: Québec solidaire veut faire tomber le gouvernement

Françoise David
Photo d'archives, Agence QMI, Simon Clark Françoise David

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC – Québec solidaire (QS) a déposé une motion de censure mercredi afin de blâmer le gouvernement Couillard pour avoir «induit la population en erreur» en affirmant que les compressions budgétaires n’affectaient pas les services à la population.

La formation de gauche soutient que le dernier rapport de la protectrice du citoyen, Raymonde Saint-Germain, a clairement démontré que les mesures d’austérité avaient fait mal aux citoyens les plus vulnérables.

«Depuis deux ans, nous avons dit et répété que le gouvernement impose une cure d’austérité néfaste pour les gens. Nous l’avons démontré à de multiples reprises et voilà que la protectrice du citoyen, organisme indépendant, femme respectable et respectée de tous, nous dit que le gouvernement a imposé des mesures néfastes pour bien des secteurs de la population, particulièrement les plus vulnérables», a déclaré la députée Françoise David.

La porte-parole parlementaire de QS a également dénoncé la réaction du premier ministre Philippe Couillard au rapport de Mme Saint-Germain. Le chef libéral avait affirmé que «les discours sur les personnes vulnérables, les discours sur la solidarité, avec des finances publiques déséquilibrées et un endettement chronique, ce n’est que du vent, ça ne veut rien dire pour la population».

Si elle était adoptée, la motion de Québec solidaire ferait tomber le gouvernement, puisqu’il n’aurait plus la confiance de la chambre pour demeurer au pouvoir. Ce scénario est évidemment hautement improbable puisque les députés libéraux forment une majorité à l’Assemblée nationale. Qu’à cela ne tienne, la formation de gauche insiste sur la «haute teneur symbolique» du geste.

«Il vient dire à ce gouvernement que nous ne lui faisons plus confiance. Il fait remarquer à ce gouvernement [...] que la majorité de la population ne lui fait plus confiance et ce geste vient aussi indiquer [...] au PQ et à la CAQ que nous souhaitons leur appui [...] Il est plus que temps que ce gouvernement entende raison. C’est pourquoi nous déposons cette motion de censure», a expliqué Françoise David.