/news/currentevents
Navigation

Mort du cycliste Guy Blouin: Le policier du SPVQ Simon Beaulieu cité à procès

Le policier Simon Beaulieu (à droite) et son avocat Maxime Roy, lors de la comparution au palais de justice de Québec, jeudi matin.
Photo Kathleen Frenette Le policier Simon Beaulieu (à droite) et son avocat Maxime Roy, lors de la comparution au palais de justice de Québec, jeudi matin.

Coup d'oeil sur cet article

Après trois journées d’enquête préliminaire, le policier Simon Beaulieu a été cité à procès et il devra faire face aux accusations de conduite dangereuse et négligence criminelle causant la mort de Guy Blouin.

C’est la conclusion à laquelle en est venu le juge Robert Lévesque, qui estime que «la preuve, telle que soumise dans le cadre de l’enquête préliminaire, est suffisante pour un renvoi à procès».

Une prochaine étape que le policier de 35 ans a accueillie de front, sans démontrer d’émotion, lui qui tout au long de la lecture de la décision – frappée d’une ordonnance de non-publication, comme l’ensemble de la preuve administrée durant l’enquête préliminaire – a gardé les mains jointes.

Devant un juge seul

Le procès de l’agent Beaulieu se tiendra toutefois devant un juge seul puisque son avocat, Me Maxime Roy, a annoncé qu’il désirait réorienter son choix pour que son client soit jugé en Cour du Québec.

Lors de cette étape, le poursuivant, Me Michaël Bourget, devra présenter une preuve hors de tout doute raisonnable. «Dans le cas de la négligence criminelle, on doit parler d’une insouciance qui est déréglée et téméraire et pour ce qui est de la conduite dangereuse, on doit démontrer que la personne qui conduisait savait ou aurait dû être consciente de la dangerosité», a-t-il dit au sortir de la salle.

Rappelons qu’en septembre 2014, la victime circulait à bicyclette sur la rue Saint-François Est lorsque les policiers ont voulu l’intercepter. Comme il refusait de s’arrêter, le policier au volant de l’auto-patrouille a reculé, happant le cycliste de 48 ans.

Encore une fois, jeudi, plusieurs citoyens du quartier Saint-Roch s’étaient déplacés et ils se sont dits satisfaits par «la transparence du processus judiciaire».

► Simon Beaulieu reviendra en cour le 9 décembre prochain.