/news/politics
Navigation

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo Agence QMI, Sébastien St-Jean

Coup d'oeil sur cet article

Il y a un an, Justin Trudeau devenait premier ministre du Canada.

Ben oui, un an déjà.

Il s’en est tellement passé des affaires depuis le 19 octobre 2015.

Douze mois après son élection à la tête d’un gouvernement libéral majoritaire, c’est toujours la lune de miel entre les Canadiens et le chef libéral. Après un an de vie commune, on a effectivement toujours autant envie de prendre un égoportrait en sa compagnie (surtout s'il est en chest, sur une plage).

Pour souligner ces noces de coton, voici un survol des hauts et des bas de l’an un du gouvernement Trudeau:

1 - «Parce qu’on est en 2015»

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
AFP

Pourquoi était-ce important, pour Justin Trudeau, d’avoir une représentation homme femme équitable dans son conseil des ministres? «Parce qu’on est en 2015», a tout simplement répondu le nouveau premier ministre, quelques minutes seulement après avoir été assermenté. Pas fou.

2 - Le premier budget Morneau: $$$$$$$

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo d'archives

Au diable les dépenses!

Dans son premier budget déposé au printemps dernier, le gouvernement Trudeau s’est distancé de son prédécesseur en misant sur des investissements majeurs, notamment dans les infrastructures, pour relancer l’économie canadienne.

Le premier budget Morneau prévoyait un déficit de près de 30 milliards $, ce qui est trois fois plus élevé que prévu.

3 - Trudeau baisse les impôts de la classe moyenne

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo d'archives

«Redonner à la classe moyenne» a promis Justin Trudeau en campagne électorale. Pour y arriver, son gouvernement a notamment baissé les impôts de la classe moyenne. Depuis janvier, les contribuables dont le revenu annuel imposable se situe entre 45 282 $ et 90 563 $ ont vu leur taux d’imposition passer de 22 % à 20,5 %.

4 - La nouvelle Allocation pour les familles

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Autre mesure centrale de la dernière campagne électorale libérale: l’Allocation canadienne pour enfants à laquelle le gouvernement Trudeau prévoit consacrer 17 milliards $ par année. En juillet, les familles canadiennes ont reçu leur tout premier chèque. Avec cette nouvelle allocation, les familles devraient recevoir en moyenne 2300 $ de plus en 2016-2017.

5 - Le 25 000e réfugié syrien arrive au Canada 

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo d'Archives

En campagne électorale, le Parti libéral avait promis d’accueillir 25 000 réfugiés syriens avant la fin de l’année 2015. Une fois au pouvoir, le gouvernement Trudeau avait toutefois revu l’échéancier, le jugeant irréaliste. Le 25 000e réfugié syrien est plutôt arrivé au Canada à la fin du mois de février.

6 - Souper d’État à Washington

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo REUTERS

Quand Justin Trudeau et sa famille se déplacent aux États-Unis, ils font les choses en grand... en très grand même. En mars dernier, la famille Trudeau a reçu un accueil princier lors de leur visite officielle à Washington. M. Trudeau était l’invité d’honneur d’un dîner d’État et s’est même entretenu avec le président des États-Unis Barack Obama dans le mythique bureau ovale.

Depuis, Justin et Barack sont BFF (best friends for ever).

God Bless America.

7 - Le Canada signe l'Accord de Paris

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo d'archives

À l'automne 2015, le premier ministre a lui-même participé, dans l'Hexagone, aux négociations qui ont mené à l’accord de Paris sur le climat. Lors du jour de la Terre, en avril dernier, le Canada faisait partie des 175 pays qui ont signé l’entente.

M. Trudeau a d’ailleurs récemment annoncé qu'Ottawa imposerait une taxe sur le carbone. Le prix plancher serait établi à 10 $ la tonne dès 2018, pour atteindre 50 $ d’ici 2022.

8 - Vers la légalisation de la marijuana

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo courtoisie

Changer les choses, une puff à la fois.

L’été dernier, le gouvernement Trudeau a franchi un pas de plus vers la légalisation de la marijuana, en formant un groupe de travail et en lançant des consultations publiques. D’ici le printemps 2017, un projet de loi devrait encadrer la légalisation de la marijuana.

9 - Le «coudegate» aux Communes

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo d'archives

En mai dernier, alors que le gouvernement souhaitait imposer une limite de temps au débat entourant le projet de loi sur l'aide médicale à mourir, les esprits se sont échauffés à la Chambre des communes. Pis pas à peu près.

Le premier ministre, visiblement irrité, a traversé d’un pas décidé la Chambre des communes pour agripper le whip conservateur Gord Brown coincé derrière une horde d’élus néo-démocrates (par horde, on entend 4-5 députés). Dans son empressement, M. Trudeau a toutefois donné un coup de coude en plein dans la poitrine de la députée néo-démocrate Ruth-Ellen Brosseau.

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Capture d'écran Trudeau Brosseau

Oups.

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair n’était pas content. Genre pas pantoute. Tellement que les deux hommes en sont presque venus aux coups. Heureusement, des députés se sont interposés.

Voyons. Du calme les boys.

10 - Aide médicale à mourir

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
PHOTO AGENCE QMI, MATTHEW USHERWOOD

Après des mois de tergiversations (et un bras de fer entre les élus de la Chambre des communes et le Sénat), le projet de loi fédéral sur l’aide médicale à mourir a finalement été adopté en juin. Si des sénateurs souhaitaient le retrait du critère de «mort raisonnablement prévisible», le jugeant discriminatoire et non constitutionnel, le Sénat s’est finalement résigné à adopter le projet de loi du gouvernement.

11 - Les nounous de la discorde

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
AFP

Justin Trudeau a été vivement critiqué par l’opposition pour avoir engagé, aux frais des contribuables, deux gardiennes pour s’occuper de ses trois enfants. C’est qu’en campagne électorale, le premier ministre disait que les familles riches comme la sienne n’avaient pas besoin de l’aide des contribuables canadiens pour la garde de leurs enfants.

Oups.

M. Trudeau a finalement annoncé qu’il paierait le salaire d’une des deux gardiennes.

12 - Trudeau visite la Chine

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo d'archives

En août dernier, accompagné de sa femme Sophie Grégoire-Trudeau, le premier ministre s’est rendu en Chine pour y effectuer sa toute première visite officielle. L’objectif: améliorer les relations diplomatiques et les liens économiques entre les deux pays.

Justin Trudeau a ainsi marché dans les pas de son père qui, dans les années 70, avait été l’un des premiers dirigeants à collaborer avec le gouvernement communiste chinois.

13 - Le PM et les droits LGBT

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo d'archives

L’été dernier, le premier ministre a couru les parades... en pantalons blancs!

Entre deux séances de surf, le premier ministre a en effet parcouru le pays pour participer aux célébrations de la fierté gaie. Il est ainsi devenu le premier premier ministre en fonction à prendre part au défilé de la fierté gaie à Montréal. M. Trudeau a aussi participé aux défilés de Toronto et Vancouver.

Parce qu’on est en 2016?

14 - L’enquête sur les femmes disparues et assassinées

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo d'Archives

Chose promise, chose due.

En septembre dernier, le gouvernement Trudeau a lancé la Commission d’enquête nationale sur les femmes autochtones disparues et assassinées. Attendue par les Premières Nations et promise par le premier ministre en campagne électorale, l’enquête, qui est dotée d’un budget de 54 millions $, tentera notamment d'établir les causes de la violence perpétrée à l’endroit des femmes autochtones.

Au cours des 30 dernières années, c’est pas moins de 1200 femmes autochtones qui ont été assassinées ou portées disparues (le nombre de victimes pourrait même être bien plus important).

15 - Un triangle amoureux mère-fille... ministre

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo AFP

Quelques mois seulement après avoir été nommé ministre fédéral des Pêches par le premier ministre Trudeau, Hunter Tootoo, qui disait souffrir d’une dépendance, a démissionné de son poste à cause d’une «relation consensuelle» inappropriée.

En septembre, nous avons finalement appris la véritable raison de sa démission: une histoire de triangle amoureux mère-fille. Malaise.

16 - En mode séduction à l’ONU

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Photo d'archives

Alors que le Canada souhaite retrouver un siège au Conseil de sécurité, le premier ministre Justin Trudeau a prononcé son premier discours à l’Assemblée générale des Nations unies. «Nous sommes Canadiens et nous sommes là pour aider», a lancé le chef libéral, citant au passage les divers efforts entrepris par le Canada depuis son élection.

17 - La crème des déménageurs

La première année de Justin Trudeau en 17 moments marquants
Matthew Usherwood/Agence QMI

207 000 $.

C’est le montant que se sont fait rembourser deux proches collaborateurs du premier ministre Justin Trudeau après avoir déménagé de Toronto à Ottawa.

Ça fait cher pour des boîtes et du papier bulle. Tellement cher que Gerald Butts et Katie Telford ont dû s'excuser, en plus d'annoncer qu'ils allaient rembourser une partie du montant.

Disons-le, habituellement, de la bière et de la pizza, pis le tour est joué. De toute évidence, Justin Trudeau n’est pas habitué de déménager...